Bordères-Louron

160 hab. (Borderais), 1 741 ha dont 780 de bois, chef-lieu de canton des Hautes-Pyrénées dans l’arrondissement de Bagnères-de-Bigorre, 5 km au SE d’Arreau à l’entrée du val du Louron, à 850 m. La commune a pris son nom complet en 1897; elle a eu 500 hab. vers 1840, et encore 400 en 1900, a absorbé en 1973 celle d’Ilhan, qui n’avait que 11 habitants; usine hydroélectrique (10 MW, depuis 1923). Elle a 110 résidences secondaires sur 190 logements.

Le canton a 1 260 hab. (1 030 en 1999) et 15 communes, 16 345 ha dont 2 955 de bois; il est limitrophe de l’Espagne et de la Haute-Garonne et correspond à la vallée ou val de Louron, à l’angle sud-est du département (v. ce nom). Seule la commune de Bareilles (60 hab., 2 084 ha dont 1 033 de bois), 6 km à l’est d’Arreau à 1 000 m, occupe une petite vallée indépendante de celle du Louron, très boisée et qui descend du mont Né (2 147 m), à la limite de la Barousse.