Bouloire

2 090 hab. (Biluriens), 2 677 ha dont 453 de bois, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l'arrondissement du Mans, 27 km à l'est de la préfecture. La bourgade tient la place d'un ancien relais du Mans sur la route de Blois (N 157), laquelle suit le tracé d'une ancienne voie romaine rectiligne; château du 16e siècle, théâtre, collège public; institution pour enfants déficients; un élevage de volailles (Grelier, 65 sal.), une imprimerie (Lionce, 20 sal.) et deux entreprises de brochage Façonnages du Maine (45 sal.) et Encartage Piquage de la Sarthe (35 sal.), supermarché U (45 sal.); maçonnerie Cissé (20 sal.), collecte de déchets Coved (40 sal.). La population a été de 2 300 hab. en 1866 à son maximum, 1 400 en 1975 à son minimum; elle augmente depuis et a gagné 130 hab. de 1999 à 2009. La communauté de communes du pays Bilurien correspond au canton et siège au chef-lieu.

Le canton a 7 100 hab. (6 500 en 1999), 8 communes, 17 034 ha; il s'étire des abords de Connerré, au nord, en direction du sud. Thorigné-sur-Dué (1 660 Thorignéens, 1 899 ha dont 229 de bois), 8 km au nord de Bouloire, a un atelier de câblage électronique Qualiprest (40 sal.), une ébénisterie (Félix Monge, 25 sal.) et sa population a crû de 1965 (1 200 hab.) à 1975, guère ensuite (+60 hab. de 1999 à 2009). Saint-Michel-de-Chavaignes (810 Chavaignais, 1 837 ha dont 333 de bois), 5 km au nord de Bouloire, a une église romane classée, avec retables; et 70 hab. de plus qu'en 1999.

À Coudrecieux (630 Coudrecélestins, 2 427 ha dont 945 de bois), au NE de Bouloire, l'église des Loges a des peintures du 15e s. et le domaine du château des Loges est classé sur 15 ha; de l'autre côté du village, le château de la Pierre, du 16e siècle remanié en 1848, s'accompagna d'une verrerie de 1723 à 1936, alimentée par le sable local et la forêt de la Pierre, qui prolonge vers le SO la forêt de Vibraye. La commune a gagné 50 hab. depuis 1999. Vers le sud, le canton est drainé par la vallée de l'Étangsort.