Bourg-Madame

1 330 Guinguettois dont 90 à part, 785 ha, commune des Pyrénées-Orientales dans le canton de Saillagouse, 10 km OSO du chef-lieu au bord du Sègre. Frontalière, elle fait face à Puigcerdà en Espagne, et l’urbanisation les a rapprochées. La bourgade est à 1 130 m d’altitude au confluent du Sègre et du Carol, qui dévale du Carlit; elle n’était à l’origine qu’une auberge d’Hix et son nom catalan est la Guingueta d’Hix, depuis 1693. Elle doit son appellation actuelle au retour du duc d’Angoulême, gendre de Louis XVI, en 1815. Elle n’avait que 350 hab. à la fin du 19e siècle, 500 en 1954; elle a connu une assez forte croissance jusqu’en 1980, puis la population s’est un peu tassée. Elle a deux hôtels, deux campings (150 places), un bon tiers de résidences secondaires.

La commune est limitée au nord par la route neutre et le territoire de Llivia. Elle a formé avec Puigcerdà en 2005 une communauté de communes transfrontalière originale (Consorcio Bourg-Madame-Puigcerda), et avec Osséja une «station verte de vacances». Elle compte un collège public, un lycée professionnel agricole privé, un centre de pneumologie pour enfants (35 sal.), un supermarché Champion (50 sal.); Transports Cerdans (35 sal.). Son territoire comprend plusieurs hameaux. L’un d’eux, Hix, est le site originel du peuplement local et une ancienne résidence seigneuriale, avec une belle église romane avec riche retable; son nom évoquerait des peupliers. Un autre est Caldègue (Caldegues en catalan, les eaux chaudes), qui fut commune jusqu’à la fusion de 1973.