Bouscat (Le)

23 600 hab. (Bouscatais) dont 390 à part, 528 ha, chef-lieu de canton de la Gironde en banlieue nord-ouest de Bordeaux. La population du Bouscat avait déjà atteint 10 000 hab. en 1900, 20 000 en 1956, et a peu varié ensuite, mais aurait gagné 900 hab. de 1999 à 2008. Le nom évoque un ancien bois (bosquet). La commune, surtout résidentielle, se signale par un niveau social plutôt élevé; marché du dimanche, parc-roseraie de l’Ermitage, grand hippodrome, voisin du golf qui est à la pointe de la commune de Bordeaux; cliniques et hôpital privés (120 lits en tout) dont la clinique ophtalmologique Thiers (40 sal.), hôpital suburbain public, maisons de retraite (le Clos d'Aliénor, 40 sal.), collèges, plusieurs parcs et châteaux, Union Stade bordelais-CA Bordeaux-Bègles (sports, 40 sal.). La majorité municipale est à droite; le maire est Patrick Bobet, UMP.

Le Bouscat a cependant deux zones d’activités dont les employeurs sont surtout de gros garages (Renault 200 sal., Peugeot 150, Citroën 125), une société d’ambulances (Urgence 33, 30 sal.), une société d’informatique (Aquitem, 140); supermarché Casino (45 sal.), Monoprix (40 sal.), Jardiland (40 sal.); gestion d'immeubles le Foyer de la Gironde (35 sal.), EDF (110 sal.); restauration collective Sogeres (50 sal.), installations électriques Snef (40 sal.), constructions Soletbat (45 sal.), travaux publics Spie (70 sal.), nettoyages CSP (100 sal.), Cemonet (90 sal.), NBS (35 sal.). Le canton n’a que 2 communes (avec Bruges) pour 37 300 hab. (1 950 ha).