Bozouls

2 830 hab. (Bozoulais), 6 969 ha dont 531 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aveyron dans l'arrondissement de Rodez, 20 km au NE de la préfecture sur le causse Comtal, et à 10 km d'Espalion. La bourgade occupe un site spectaculaire au bord du Dourdou, qui coule sous des parois de 60 m au «trou de Bozouls» ou gourp d'Enfer; plusieurs grottes, dont celle des Fées. Le vieux village s'étage sur la pente abrupte, le nouveau se tient sur le plateau tout au bord du précipice. La commune offre deux églises romanes (12e s.), les jardins du parc du château de Vayssettes, le dolmen de la Fontaine aux Chiens et un nouveau musée de géologie et sciences de la Terre nommé Terra Memoria.

Bozouls bénéficie de sa proximité relative de Rodez et sa population est en augmentation depuis 1954 où elle était de 1 500 hab., le maximum ayant été atteint avant 1850 à 2 900 hab. Elle a encore gagné près de 500 hab. de 1999 à 2009 (+21%). La commune est une base du Crédit Agricole Quercy-Rouergue et de sa filiale Inforsud, qui y ont un traitement de donénes Edokial (85 sal.) et les deux imprimeries Mérico Delta (60 sal.) et Chabrillac (25 sal.). C'est aussi un centre de menuiserie avec Rozières (portes, 150 sal.), les meubles de cuisine et salle de bain Valaubrac (Espalux, 120 sal.), Fidelem (50 sal.) et Stratagem (40 sal.) et les panneaux de bois Strataform (20 sal.); espaces verts ISS (30 sal.), enlèvement et tri de déchets Braley (20 sal.).

Le canton a 7 000 hab. (6 100 en 1999), 5 communes, 22 415 ha dont 3 178 de bois; la communauté de communes de Bozouls-Comtal lui correspond exactement. De formes assez contournées, son territoire se déploie sur le causse Comtal et, au sud de l’Aveyron, sur une fraction des Palanges. La partie septentrionale, où se trouve Bozouls, est traversée par le Dourdou, qui s’enfonce dans le causse à partir de Bozouls. Rodelle (1 000 Rodellois, 5 343 ha dont 887 de bois), 10 km à l’aval de Bozouls, y occupe un site pittoresque et contient les ruines du château comtal et la grotte de Saint-Tarcisse; location de bennes Braley (30 sal.); la commune a eu 1 700 hab. dans la première moitié du 19e s.; elle a gagné 90 hab. de 1999 à 2009. Gabriac (480 Gabriacois, 2 354 ha), 6 km ESE de Bozouls, s’orne d’un donjon carré des 13e-14e s. et d’une église à fresques du 20e s.

Au sud du canton, Montrozier (1 480 Montroziériens, 4 678 ha dont 1 400 de bois), 10 km SSE de Bozouls, est sur la rive droite de l’Aveyron et profite de la N 88; sa population augmente depuis 1970 (900 hab.) et a encore gagné 160 hab. entre 1999 et 2009. Le village a un gros château des 15e-16e s., un vieux pont sur l’Aveyron et un musée d’archéologie; il abrite le siège et les bureaux du Crédit Agricole (730 sal.). À 4 km en aval, les hameaux de Gages furent le site d’une exploitation de charbon; maison forte de Bougaux, parc animalier de Lussagues, jardin des bêtes à Gages-le-Bas. La commune s’étend largement sur le causse constellé de sotchs, et envoie vers le sud une pointe de 7 km à travers la forêt des Palanges.

La Loubière (1 430 Loubiérois, 2 874 ha dont 202 de bois), à l’extrémité SO du canton sur la rive gauche de l’Aveyron, n’est qu’à 9 km de Rodez; elle en a quelques activités, comme la boulangerie industrielle de l’Épi du Rouergue (210 sal.), les fabriques d’engrais Sobac (75 sal.), de matériel agricole Bayle (25 sal.) et les meubles Lacombe (20 sal.), les transports Rousset (45 sal.) et Sava (30 sal.); publicité Almi (30 sal.). Ces activités sont dans la zone artisanale de Lioujas, qui est tout au nord de la commune sur le causse, à plus de 6 km du village, sur la route de Rodez à Espalion et très proche de Sébazac-Concourès; centre d’accueil et de séminaires du Causse Comtal (30 sal.). La population communale augmente sensiblement: elle n’était que de 400 hab. en 1968 et elle a gagné 210 hab. de 1999 à 2009.