Brandes (les)

contrées du Poitou, marquées par la présence de bois et de formes d'agriculture lâches sur les placages sédimentaires siliceux issus du Massif Central, notamment sidérolithiques. Le mot désigne à la fois des sols et des paysages en général (terres de brandes) et des contrées plus précises mais aussi plus diversifiées, divisées entre Petites et Grandes Brandes. Les sols sont lessivés et relativement peu fertiles, les paysages sont ceux de prés, de bois et de broussailles. Les Petites Brandes sont à l'ouest du Clain et de Poitiers, entre les vallées de l'Auxance et de la Vonne; les Grandes Brandes sont à l'est, correspondant à peu près au Montmorillonnais et traversées par la Vienne et la Gartempe. Le nom de brandes est associé aux bruyères et son étymologie est associée à l'idée de brûlis. L'ensemble correspond assez largement à l'idée de «seuil du Poitou», formant marche entre le Bassin Parisien et le Bassin Aquitain. Mais il admet évidemment des îlots de prospérité, des villes et des espaces ouverts.