Brassac-les-Mines

3 400 hab. dont 150 à part, 720 ha, commune du Puy-de-Dôme dans le canton de Jumeaux, 20 km au SE d’Issoire sur la rive gauche de l’Allier. Devenue «les Mines» en 1887, elle fut le centre d’un petit pays charbonnier, exploité dès le 13e s., et surtout au 17e s. grâce au canal de Briare, et qui s’est étendu à Sainte-Florine et Auzat-la-Combelle; musée de la mine de Bayard, musée Peynet (le dessinateur y vécut). L’extraction a été arrêtée en 1978. La reconversion des mines a facilité l’installation de plusieurs usines d’électricité et électronique, mais qui ne subsistent que dans les communes voisines de la Haute-Loire (Sainte-Florine et Vergongheon).

Brassac a une fabrique de composants pour véhicules EMI (Electro Mécanique Industries, 120 sal.) et une entreprise de conditionnement à façon (CEC, 40 sal.) du même groupe RGM; plus une entreprise de nettoyage (Servanet, 75 sal.), une de travail temporaire Val d'Allier Intérim (55 sal.) et des supermarchés Carrefour (65 sal.) et Leader Price (25 sal.). La ville est équipée d’un collège et d’un lycée professionnel publics; centre d’aide par le travail, hôpital local. La communauté de communes du Bassin Minier Montagne groupe autour de Brassac 10 communes et 6 600 hab.