Bron

38 100 hab. (Brondillants) dont 710 à part, 1 030 ha, chef-lieu de canton du département du Rhône dans l'arrondissement de Lyon, juste à l'est de Lyon; le canton correspond à la commune. Le territoire communal est traversé depuis Lyon par la N 6 et l'A 43, et dans l'autre sens par la première rocade de Lyon dans la partie occidentale de la commune, par l'esquisse de boulevard urbain périphérique à l'est, ce qui a provoqué l'apparition de trois gros échangeurs.

La partie méridionale de la commune est occupée par le grand parc départemental de Parilly, avec stade et hippodrome; il est accompagné au nord par des écoles et l'Institut départemental de l'Enfance et de la famille, à l'est par des bâtiments de l'Université Louis-Lumière de Lyon et une partie du centre commercial de la Porte des Alpes, dont le reste est dans le territoire de Saint-Priest. À l'est de la commune, subsiste le fort de Bron, flanqué par les larges installations de l'École du Service de santé des armées (ESSA). Au nord-ouest de la commune, un très vaste ensemble est occupé par le centre hospitalier du Vinatier, avec l'hôpital psychiatrique (1 700 lits, 2 200 sal.), les hôpitaux neurologique et cardiologique (Pradel et Wertheimer, 760 lits médicaux, 2 100 sal.) et l'Inserm, plusieurs instituts de formation; deux cliniques privées ajoutent 125 lits. À l'est de la rocade, la grande caserne de gendarmerie héberge le commandement régional ainsi que la gendarmerie mobile. La ville compte trois collèges et trois lycées publics, dont deux professionnels. L'aéroport de Bron n'est pas dans la commune, mais à l'est dans celle de Chassieu.

Les activités sont dominées par le secteur tertiaire: Galeries Lafayette (430 sal.), magasins Castorama (300 sal.), Decathlon (220 sal.) et Leroy-Merlin (180 sal.); systèmes d'information Communications et Systèmes (380 sal.), informatique Datamag (55 sal.) et ingénieries 2C Service (85 sal.) et Cira (groupe britannique Platina, 90 sal.); services électriques et réseaux Snef (330 sal.), Clemessy (300 sal.), Amec Spie (300 sal., télécommunications, britannique), Nextiraone (télécommunications, 250 sal., ex-Alcatel passé au groupe états-unien Platinum puis à ABN Amro), Emerson (gestion et maintenance industrielles, 150 sal., groupe états-unien), direction régionale Cegetel (300 sal.); ou encore la direction européenne et la distribution du groupe chimique états-unien Monsanto (400 sal.); nettoyages Vitronet (290 sal.) et Clean Service (55 sal.), gardiennage SMS (50 sal.), réparation d'automobiles Paintfill & Carding (120 sal.).

Les ateliers de fabrication sont moins nombreux: Martin (170 sal.) fabrique des machines pour papeteries (groupe suisse Bobst); Phonak des appareils auditifs (groupe suisse, 85 sal.), Lépine (75 sal.) des appareils chirurgicaux, SMP (80 sal.) des machines-outils. La filiale GFC du groupe Bouygues emploie près de 400 personnes dans le bâtiment; constructions L. Grosse (110 sal.); base d'autoroutes Area (160 sal.), école de conduite ECF (85 sal.), hôtel Novotel (groupe Accor, 55 sal.); supermarché Casino (65 sal.), salaisons Sec-Snc (Smithfield Foods, US, 90 sal., ex-Sara Lee), volailles Kentucky Fried Chicken (60 sal.).

Bron n'avait que 1 000 hab. entre 1850 et 1870; sa population est passée à 3 200 en 1900, 12 000 en 1930 et 14 000 en 1954; elle a bondi à 27 000 en 1962, 42 000 en 1968 et culminé à 44 600 (sdc) en 1975, puis elle a diminué. Elle est estimée à 39 000 en 2005. Le conseil municipal a une majorité de gauche; le maire est Annie Guillemot, socialiste, également conseillère générale.