Brouvelieures

530 hab. (Brouvillois), 736 ha dont 575 de bois, chef-lieu de canton du département des Vosges dans l’arrondissement de Saint-Dié, 24 km OSO de la ville sur la route de Bruyères, 4 km au nord de celle-ci. Le nom vient aussi des bruyères. Le village est à l’entrée de la percée cataclinale de la Mortagne dans l’arrière-côte du grès vosgien; une microzone d’activités a reçu de très petites entreprises; mais la population communale décline un peu depuis 1975 (640 hab.). La communauté de communes de Brouvelieures siège au chef-lieu; elle réunit 8 communes et 1 800 hab.

Le canton a 2 600 hab. (2 400 en 1999), 10 communes, 8 885 ha dont 6 861 de bois; très boisé (forêts domaniales de Champ et de Mortagne), il se tient presque en entier sur le revers du plateau de grès vosgien. À l’extrémité septentrionale, la route de Saint-Dié emprunte le col du Haut-Jacques (606 m, arboretum, monument de la Résistance); ses abords relèvent du ban de Mortagne (170 Mortonnais, 2 220 ha dont 2 111 de bois), dont le village est fort loin, à 6 km NNE du chef-lieu et formé de plusieurs hameaux; maçonnerie Valence (25 sal.); le finage s’étend loin vers l’est, où il prend toute la moitié nord du bassin du ruisseau de Blanche Fontaine, en adret.

Les Rouges-Eaux (80 hab., 590 ha dont 518 de bois), dans la haute vallée de la Mortagne à 6 km ENE du chef-lieu, au sein de la forêt domaniale de Mortagne, ont un étrange finage, formé par un fond de vallée de la Mortagne et d’un vallon affluent autour du village, et, presque entièrement séparé, tout le versant gauche, en ombrée, de la haute vallée du ruisseau de Blanche Fontaine, qui rejoint la Mortagne au village et porte une partie de la forêt domaniale de Mortagne; le relief y monte à 619 m et la D 420 s’y élève jusqu’au col du Haut Jacques (605 m) avant de descendre sur Saint-Dié.

Juste au sud des Rouges-Eaux, la commune de Bois-de-Champ (120 hab., 1 769 ha dont 1 685 de bois) s’étale sur le relief et comprend une partie de la forêt domaniale de Champ; l’habitat y est aussi menu que dispersé. Au sud-est, Biffontaine (450 hab., 888 ha dont 478 de bois) est dans la vallée du Neuné, rive droite en adret, et à 13 km du chef-lieu par la route, contre 5 km à vol d’oiseau, car elle n’est accessible que par Bruyères; la voie ferrée d’Épinal à Saint-Dié passe dans la vallée et y a une gare. L’angle nord-ouest du canton est tenu par Frémifontaine (440 Frémifontainois, 956 ha dont 633 de bois), dont les trois hameaux sont séparés de Brouvelieures par la forêt. La population de Frémifontaine s’est accrue de 90 hab. entre 1999 et 2008, celle de Biffontaine de 50 hab.