Bruz

15 900 hab. (Bruzois) dont 360 à part, 2 995 ha dont 229 de bois, chef-lieu de canton d’Ille-et-Vilaine dans l’arrondissement de Rennes, 13 km au SO de la préfecture; le nom vient de la bruyère. La commune est bordée à l’ouest par la Vilaine, et traversée par son affluent la Seiche; à l’ouest du bourg, golf au bord de la Vilaine dans les bois de Cicé; au SE, parc ornithologique de Bretagne au bord de la Seiche.

Au sud du confluent de la Seiche et de la Vilaine, le plateau est occupé par les terrains militaires du CELAR (Centre électronique de l’armement), spécialiste de l’information, qui emploie 700 personnes (2e Rmat, régiment du Matériel). Bruz abrite aussi le Parc des Expositions de Rennes (25 sal.). La ville, qui a dû être reconstruite après les bombardements de 1944, n’avait que 4 900 hab. en 1962, 8 100 en 1990, et poursuit son expansion; elle a gagné 2 400 hab. de 1999 à 2008. La municipalité, longtemps à droite, est passée à la gauche en 2008; le maire est Philippe Caffin, divers gauche, animateur, directeur de l'Apras (Association pour la promotion de l'action et de l'animation sociale).

Outre un collège public et un privé, un lycée public et un lycée privé professionnel horticole, on y trouve une clinique de 80 emplois, un établissement de l’École normale supérieure de Cachan, l’École nationale de la statistique et de l’analyse de l’information (ENSAI), et un grand nombre d’établissements divers, dont dans l'industrie Sogitec (100 sal., simulateurs de vol), AES Chemunex (procédures de microbiologie, 80 sal.), Ségula (70 sal., ingénierie automobile), Meunier (50 sal., machines d’assemblage), Memometal (45 sal., appareils médicochirurgicaux), TES (composants électroniques, 35 sal.), Blandin (mobiliers, 30 sal.), Record (portes automatiques, 25 sal.).

Dans le bâtiment, protection contre l'incendie Tunzini (60 sal.), maçonnerie Pavoine (45 sal.), plâtrerie Maugendre (45 sal.), bétons Bonna Sabla (35 sal.), installations électriques GTIE TMT (45 sal.) et Lustr'Elec (30 sal.); nettoyage Cicea (30 sal.). Les transports sont représentés par les Routiers Bretons (250 sal.), BSL (160 sal.), Gefco (125 sal.), Dachser (55 sal.), Bertru (35 sal.), les Voyages Morand (80 sal.) et les Autocars Jollivet (45 sal.); les travaux publics par Eurovia (110 sal.), GTM (85 sal.) et Marc (80 sal.). Dans le commerce se signalent les négoces d'alimentation Colin RHD (Côte Ouest, 45 sal.), de bois Cerland ((55 sal.) et Sogebois (Silverwood, 35 sal.); magasins Intermarché (70 sal.), Super-U (40 sal.); comptabilité FIC (35 sal.), conseil Cybelia (30 sal.), coiffure à domicile Coiffurio (50 sal.).

Le canton a 41 400 hab. (36 000 en 1999), 7 communes, 10 442 ha dont 488 de bois; il réunit la plupart des communes de la banlieue sud de Rennes, toutes de plus de 2 000 hab.: Chartres-de-Bretagne et Noyal-Châtillon-sur-Seiche les plus proches de la métropole, puis Pont-Péan et Saint-Erblon au sud de la Seiche, enfin Orgères et Bourg-Barré au sud (v. ces noms).