Buèges (la)

petit affluent de rive droite de l'Hérault, de 12 km de long, coulant en gorge au pied du massif de la Séranne; son nom qualifie une petite contrée dans la partie nord-occidentale du canton de Saint-Martin-de-Londres. Les reliefs de la Séranne donnent à ses villages une certaine majesté, et l'ensemble, qui jouxte le site de Saint-Guilhem-le-Désert, est très visité. Trois villages se sont établis entre Séranne et Buèges, à l'ombre de châteaux plus ou moins ruinés. Pégairolles-de-Buèges (48 hab., 1 355 ha) est le plus méridional, Saint-André-de-Buèges (50 hab., 1 526 ha) le plus septentrional, Saint-Jean-de-Buèges (200 hab., 1 690 ha) le plus peuplé, avec une Maison de pays (caveau-dégustation) et une cave coopérative de 8 000 hl.

Ce petit pays a attiré des nouveaux résidants, en particulier des Allemands, qui en font comme un micro-Luberon et ont permis de ranimer ou d'inventer des spécialités agricoles et des boutiques pour touristes; la population résidante s'est remise à croître, encore bien peu néanmoins: Saint-Jean avait eu 650 hab. en 1876 et seulement 115 en 1968; mais elle n'a presque rien gagné entre 1999 et 2009. De l'autre côté de la Buèges, Causse-de-la-Selle (340 Caussenards, 4 519 ha) campe sur un petit plateau également nommé causse de la Selle, où la garrigue fait un peu de place à d'excellents vignobles, mais pas en grandes surfaces (34 ha de vignes); elle a gagné 40 hab. depuis 1999.