Bulgnéville

1 450 hab. (Bulgnévillois), 1 333 ha dont 562 de bois, chef-lieu de canton du département des Vosges dans l’arrondissement de Neufchâteau, 22 km au SSE de celle-ci. Le village se tient sur le premier plateau du trias supérieur, près d’un échangeur de l’A 31 donnant accès à Contrexéville, qui est à 7 km au SE; fontaines, chapelle du 15e s.; maison familiale rurale. La commune avait plus de 1 000 hab. au 19e s. et sa population était descendue à 530 hab. en 1931; elle a augmenté ensuite, jusqu’en 1999 et n’a pas changé en 2005. Parmi les entreprises se signalent les transferts sérigraphiques pour matériels numériques Seripress (50 sal., reproduction d'enregistrements sonores), les négoces de crèmerie Ftrecal (80 sal.) et Sicalest (20 sal.), du groupe Ermitage.

La principale affaire associe le siège et une fromagerie du groupe Ermitage, qui emploie au total 800 personnes; le groupe est issu d’une fromagerie coopérative créée en 1931 à Bulgnéville et qui reste la propriété d’un millier de coopérateurs; il dispose d’onze usines dont une de 80 sal. à Saulxures-lès-Bulgnéville (260 Saulxurons, 954 ha dont 353 de bois), 2 km au SO du chef-lieu, les autres à Rochesson et Isches dans les Vosges, en Haute-Marne et en Franche-Comté. La communauté de communes de Bulgnéville entre Xaintois et Bassigny correspond sensiblement au canton (31 communes et 6 600 hab.) et siège au chef-lieu.

Le canton, limitrophe de la Haute-Marne, a 5 500 hab., 24 communes, 21 156 ha dont 6 888 de bois; sa population est restée très stable entre 1999 et 2008. il s’étend sur le premier gradin des plateaux jurassiques, qui domine Vittel et Contrexéville et dont le revers est très boisé, notamment au bois de la Bouloie dans la commune de Saint-Ouen-lès-Parey (500 Odéens, 2 109 ha dont 907 de bois), 6 km au SO du chef-lieu; celle-ci a un manoir des 16e-17e s. et une belle église romane; elle a perdu 50 hab. de 1999 à 2008. Non loin à Sauville (200 Sauvillois, 1 438 ha dont 776 de bois), 4 km au SO, a été découvert un grand cimetière barbare (5e-8e s.).

Urville (70 Urvillois, 402 ha), à 2 km au NO de Saint-Ouen, a une église classée du 12e s. Vrécourt (360 Vrécourtois, 1 240 ha), la commune la plus occidentale du canton, a un clocher classé du 12e s. Ces quatre communes sont de part et d'autre de l'A 31. Médonville (80 Médonvillois, 727 ha dont 232 de bois), un peu plus au nord, a également une église classée, à clocher carré. À l’ouest du canton apparaissent les buttes de la côte qui prolonge les côtes de Moselle et que traverse l’Anger, sous-affluent de la Meuse par le Mouzon.

Près du chef-lieu, au nord, l’aérodrome militaire de Vittel (LFXC) est dans la commune d’Auzainvilliers (220 Auzainvillarais, 825 ha), mais il a été fermé en 2001; sur la zone d'activités a pris place un ensemble logistique (110 sal.) du groupe Nestlé Waters de Contrexéville. Norroy (240 Nogaretiens, 722 ha), qui jouxte Vittel et Contrexéville côté nord, abrite l'auberge de l'Orée du Bois (25 sal.).

Dombrot-sur-Vair (250 Dombrotiers, 904 ha dont 305 de bois), au nord du canton, 9 km NNE du chef-lieu, a des entrepôts des transports G. Arnould (70 sal.). Belmont-sur-Vair (130 Belmontois, 617 ha dont 230 de bois), juste à l’est, a une entreprise de travaux publics (Liégerot, 30 sal.). Vaudoncourt (130 Valdoncurtiens, 567 ha dont 154 de bois), 3 km au NO du chef-lieu, accueille une entreprise de nettoyage et traitement d'ordures (Barisien, 35 sal.).