Buzancy

380 hab. (Buzancéens), 2 267 ha dont 615 de bois, chef-lieu de canton du département des Ardennes dans l'arrondissement de Vouziers, 22 km à l'est de la ville. Le village est dans une large vallée marécageuse où se forme la Bar, dans un ancien grand méandre d'une vallée fossile de l'Aire-Bar. Château de la Cour (18e s.), haras national et Maison du cheval ardennais, tradition de vannerie. La commune partage un collège public avec Grandpré; elle a annexé en 1973 Sivry-lès-Buzancy, au sud, mais n'y a presque rien gagné, et continue de se dépeupler; elle a perdu 40 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 1 900 hab., 18 communes et 26 506 ha dont 7 431 de bois. Il est limitrophe du département de la Meuse et s'étend sur le plateau formant le revers des côtes de Meuse. À 7 km au NE de Buzancy, Belval-Bois-des Dames (40 hab., 1 722 ha dont 1 100 de bois) conserve des restes d'un monastère de femmes, et son grand bois a permis l'aménagement d'un parc de vision très fréquenté, avec étang, dont la population animale est limitée aux espèces autochtones présentes (cerfs, daims, sangliers, etc.) ou passées (ours); vaste de 60 ha, il est issu d'une Maison de la chasse et de la nature créée par l'industriel sedanais Sommer en 1964.

À Bayonville (110 Baiyonvillois, 1 619 ha dont 268 de bois), 5 km au SE de Buzancy, se dresse le château de Landreville (16e s., restauré), avec de hautes tours d'angle à poivrières et des douves. Tout à l'est du canton à 11 km de Buzancy, Tailly (190 Tailliciens, 3 931 ha dont 1 165 de bois), est un village fleuri (3 fleurs), dont le territoire s'est beaucoup agrandi en 1972 en intégrant les communes quasi vides d'Andevanne et Rémonville au sud, Barricourt à l'ouest, et ainsi la forêt de Rémonville, où le relief monte à 321 m; sa population en avait été doublée, mais le dépeuplement continue.