Cagnes-sur-Mer

44 200 hab. (Cagnois) dont 270 à part, 1 795 ha, chef-lieu de canton des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de Grasse, 24 km à l'est de Grasse sur le littoral. Le vieux village est à 1 500 m du rivage, juché sur un étroit éperon dominant la vallée de la Cagne et un vallon affluent sur sa droite. Le centre-ville moderne s'est développé au pied, dans la plaine de la Cagne; il s'étend dans le nouveau quartier du Béal. Le finage est divisé en deux par la vallée de la Cagne qui descend de Coursegoules. L'hippodrome de la Côte d'Azur occupe depuis 1952 le littoral entre l'embouchure du Loup à l'ouest et celle de la Cagne à l'est. La station balnéaire du Cros de Cagnes prend la suite vers l'est le long de la plage, qui se termine par un petit port de pêche. L'urbanisation en villas a gagné la quasi-totalité des collines en arrière, dans un relief assez finement découpé où des terrains de camping se dispersent dans les fonds de vallons. Vers l'ouest, le large vallon du Malvan est emprunté par la voie rapide vers Grasse et vers Vence; il fixe la limite occidentale de la commune au contact de Villeneuve-Loubet, et sa partie aval est fortement urbanisée.

L'hôtel de ville est dans un château qui fut aux Grimaldi, et qui abrite aussi un musée de l'olivier, un musée d'art moderne méditerranéen et la collection et l'espace Suzy Solidor, devenu maison des Artistes; porte de Nice (13e s.) et restes de remparts; centre culturel, musée Auguste Renoir de l'autre côté de la Cagne, chapelle à fresques du 16e s.; golf, casino du groupe Tranchant (45 sal.). La ville a trois collèges publics, deux lycées publics dont un professionnel, une clinique (260 sal., 130 lits), une maison de retraite publique (80 places), un centre médical pédopsychiatrique.

Le littoral est chargé par le passage de l'autoroute (gros échangeur) accolée à la voie ferrée, de la nationale 7 et de la N 98 qui longe la côte. Cagnes a surtout de petites entreprises; les principales sont les équipements aérauliques Johnson Contrôle (55 sal.), la comptabilité Sogetec (40 sal.), les supermarchés Casino (70 et 35 sal.), Intermarché (40 sal.) et Lidl (20 sal.), le négoce de matériaux Costamagna (40 sal.); ascenseurs Kone (80 sal.), publicité Decaux (55 sal.), vidanges et nettoyages urbains Onyx (400 sal.); travaux publics Spada (160 sal.). Un parc technologique Technopolis doit occuper le site d'une ancienne usine Thomson.

Le maire est Louis Nègre, UMP, également vice-président du Conseil général. Cagnes est devenue chef-lieu de canton en 1881 et «sur-Mer» en 1922; elle avait 2 500 hab. en 1846, 3 400 en 1900 et 5 000 en 1911 et n'a pas cessé de se peupler: 9 000 hab. en 1936, 15 000 en 1962, 41 000 en 1990; mais sa croissance a ensuite faibli. Les estimations pour 2005 sont de 48 800 hab. La commune a près de 4 000 résidences secondaires. Elle est divisée en 3 cantons depuis 1985, dont l'un a pour chef-lieu Saint-Laurent-du-Var; les deux autres groupent 59 000 hab. et 4 communes dont La Colle-sur-Loup, Saint-Paul et Villeneuve-Loubet.