Cambo-les-Bains

6 300 hab. (Camboars), 2 249 ha, commune des Pyrénées-Atlantiques dans le canton d'Espelette, 5 km au NE du chef-lieu. C'est une station thermale sur la rive gauche de la Nive, à 20 km SE de Bayonne, fréquentée dès le début du 18e s. Elle reçoit 9 000 curistes par an, au total 170 000 nuitées, et compte plus de 560 emplois de santé dans toute une série d'établissements diversifiés (rééducation, cliniques, soins de suite et repos, maladies respiratoires, santé mentale). «Station verte de vacances», elle sert de centre local par ses services et ses commerces, et elle a aussi d'intéressants atouts urbains: la villa Arnaga d'Edmond Rostand et ses superbes jardins, une belle place de l'Église, un grand fronton; collèges public et privé. Aux environs, plusieurs villages de style basque sont réputés: Espelette (5 km SO), Ainhoa (12 km SO), Itxassou (5 km S, aérodrome). Le nom de Cambo (Kanbo en basque) désigne aussi bien une courbe (de rivière) qu'une hauteur. La commune est le siège de la communauté de communes Errobi (11 communes, 25 700 hab.), dont le nom basque signifie «la Nive».

La population de la ville a atteint 2 000 hab. en 1896, 3 300 en 1931, 4 400 en 1954; elle a un peu fluctué depuis sans vraiment augmenter, mais la statistique officielle de 2011 lui attribue, pour 2008, 1 800 hab. de plus qu'en 1999. Le finage est traversé par la Nive, qui s'encaisse en défilé en longeant la grosse butte de la Montagne des Dames; celle-ci, au sud-est, domine la ville et particulièrement l'établissement thermal du bord de Nive. Le finage est beaucoup plus étendu à l'est de la Nive, dans les collines, qu'à l'ouest où est la ville. Un faubourg de rive droite s'est développé à Haurzain et Donapetiria, un autre au nord dans la plaine à Bas-Cambo. Sur la rive gauche, le lotissement d'Iguzkian prolonge la ville au nord sur la terrasse dominant la Nive. La promontoire au nord-ouest porte la maison d'Edmond Rostand, la Villa d'Arnaga et le village de vacances du Hameau d'Arnaga. La colline du Belvédère sert d'espace vert au sud-ouest. La route principale (D 932) contourne la ville par l'ouest en suivant à peu près la limite communale; elle a un échangeur au centre, deux autres accès hors de la commune mais proches.