Camiers

2 800 hab. (Camiérois), 1 613 ha dont 312 de bois, commune du Pas-de-Calais dans le canton d'Étaples, 6 km au NNO du chef-lieu. La commune se divise en trois bandes nord-sud: le rebord des plateaux à l'est, où le relief monte à 178 m; une dépression humide, empruntée par la voie ferrée et la route littorale entre Berck et Étaples, où sont le village ancien, la gare et l'étang du Roi; un massif dunaire en bordure de la rive nord de l'estuaire de la Canche et sur la côte maritime. Deux plages, Sainte-Cécile et Saint-Gabriel, ont reçu quelques maisons au nord; le reste est dans la réserve naturelle de la Baie de la Canche (505 ha). Le recul de la côte a entraîné en une nuit de mars 1912 l'engloutissement d'un grand hôtel de 1898, ce qui a entraîné l'avortement d'un projet de station rivale du Touquet.

La commune enregistre 3 100 résidences secondaires (74% des logements) et 1 600 places dans 5 terrains de camping, plus un hôtel, ce qui la met bien au rang des stations balnéaires ; elle a un institut médico-éducatif, un centre d’aide par le travail, une maison de retraite. Outre la réserve de la Baie de Canche, Camiers partage avec Dannes une réserve naturelle de 31 ha (Coteau de Dannes-Camiers). La commune avait 900 hab. en 1900, puis sa population s’est mise à augmenter, atteignant 1 900 hab. en 1936 ; elle a ensuite ralenti sa croissance, passant les 2 000 hab. en 1968; puis elle a gagné 500 hab. de 1999 à 2010.