Canal latéral à la Garonne

canal de navigation creusé de 1838 à 1856 pour assurer la continuité de la navigation de Sète à Bordeaux; auparavant, le canal du Midi était en principe relié à la Garonne à Toulouse en aval de la chaussée du Bazacle, mais la circulation des péniches sur la Garonne était bien trop aléatoire. La jonction se fait à Toulouse par le bassin des Ponts-Jumeaux. Le canal latéral s'achève en Gironde à Castets-en-Dorthe, entre La Réole et Langon.

Long de 193 km, il comporte 53 écluses et plusieurs ponts-canal, qui enjambent notamment le Tarn à Moissac et la Garonne elle-même à Agen, où le canal passe sur la rive gauche; 53 écluses rattrapent 128 m de dénivellation totale; de Montech, un canal complémentaire permet de rejoindre le Tarn à Montauban, au prix de 10 écluses sur 11 km. Mais la profondeur du canal n'est que de 1,8 m et il n'a jamais eu le trafic espéré; il est vrai que, dès son achèvement, la Compagnie des chemins de fer du Midi, qui réalisait la liaison ferroviaire de Bordeaux à Toulouse, a réussi à en obtenir la concession, et n'a rien fait pour en impulser l'activité… La communauté de communes Garonne et Canal (6 communes, 9 900 hab.), qui siège à Montech, se réfère au canal latéral.