Capdenac

1 130 hab. (Capdenacois), 1 090 ha, commune du département du Lot dans le canton de Figeac-Ouest, 7 km au SE de Figeac. Le village occupe un site fortifié sur l’étroit pédoncule d’un méandre du Lot, dont il domine le cours de 100 m; restes de remparts, donjon restauré du 13e s., une vieille porte Vigane, ruelles et maisons anciennes, château de Sully (refait au 18e s.). On a trouvé dans la commune des restes néolithiques (chasséens, 5 500 avant le présent), d’une cité gauloise et d’époque romaine; localement on estime qu’il s’agit du site d’Uxellodunum, que les experts plus neutres semblent toutefois voir plutôt à Vayrac; musée des antiquités préhistoriques et gallo-romaines. Dans le lobe de méandre, l’ancienne abbaye de Vic a laissé quelques restes.

Le village est nommé aussi Capdenac-le-Haut par comparaison avec Capdenac-le-Bas, officiellement Capdenac-Gare, qui se trouve de l’autre côté du Lot et dans le département de l'Aveyron. La voie ferrée traverse en tunnel l’étroit plateau entre Lot et Célé pour aboutir à Figeac. Capdenac héberge un centre Leclerc (130 sal.) MrBricolage (20 sal.), et un atelier de mécanique (Sud-Ouest Système, 30 sal.), un restaurateur de meubles et tableaux (Malbrel, 45 sal.); autocars Laurens (35 sal.). Comme Bagnac, Capdenac a eu du mal à maintenir sa population, qui a pu atteindre 1 400 hab. en 1881; mais elle a augmenté de 110 hab. depuis 1999.