Cappelle-la-Grande

8 300 hab. (Cappellois ou Grand-Cappellois), 546 ha, commune du département du Nord dans le canton de Dunkerque-Ouest, 3 km au sud de Dunkerque de l’autre côté du canal de Bergues, et au sud du canal de Bourbourg. Elle a été formée à partir d’Armbouts-Cappel au 16e s., s’est nommée Cappelle, et a complété son nom en 1921. Elle n’avait encore que 300 hab. vers 1850, 680 en 1900, et a crû sensiblement durant presque tout le 20e s., culminant à 9 200 hab. en 1982 avant de commencer à se dépeupler légèrement (-400 hab. de 1999 à 2010).

Son territoire est traversé par le Gracht Watergang et bordé à l’est par la voie ferrée vers Lille ; un échangeur de l’A 1 est à l’angle nord-est. La ville s’est dotée d’un nouveau centre dans les années 1980, avec un haut beffroi moderne à carillon et observatoire astronomique, un Palais des Arts et des loisirs, un Palais de l’Univers avec planétarium, un centre de loisirs. Elle a un collège public, et quelques entreprises dont une usine agro-alimentaire du groupe Cereol traitant des huiles végétales, héritière d’une usine Lesieur de 1910; elle n'a plus que 25 sal. en 2013, contre 80 en 2005 ; une fonderie de cuivre et bronze Vanywaede (45 sal.) sur un site qui a connu successivement une distillerie de genièvre (19e s.) puis une filature (1907-1940) ; fabrique de matériel de travaux publics Hydromaintenance (Edhd, 70 sal.), supermarché Carrefour (25 sal.), magasin Bricoman (45 sal.). La commune a aussi une station de pompage des Wateringues sur le Langhegracht (2,5 m3/s).