Carantec

Highslide JS

3 460 hab. (Carantécois), 2 609 ha, commune du Finistère dans le canton de Taulé, à 16 km au NNO de Morlaix; Karanteg en breton, nom d’un saint. La bourgade occupe un promontoire qui s’avance entre les deux parties de la baie de Morlaix, et qui est bordée à l’ouest par la petite baie où débouche la Penzé. Le cap se prolonge en mer par l’île Callot, accessible par route à marée basse et qui est habitée par une vingtaine de personnes, vivant de la récolte du goémon. Vers l’est s’avance la presqu’île de Penn al Lann (écrit aussi Pen al Lann, la pointe de la lande), qui barre la rade de Morlaix et s’orne, au sud, du parc municipal botanique Claude Goude et, au nord, de la pointe du Cosmeur qui offre de beaux points de vue.

Carantec est une station balnéaire, qui fut lancée dès avant 1900. Elle offre musée maritime, école de voile et de plongée, golf du Ménéyer et plage abritée du Clouët sur la rade de Morlaix, pêche à pied et plusieurs autres plages au nord et à l’ouest, parc à huîtres sur la rade; un collège public, supermarché Casino (20 sal.). Elle a près de 1 300 résidences secondaires (42% des logements), un camping de 430 places, mais un seul petit hôtel, plus connu pour son restaurant à deux étoiles Michelin (P. Jeffroy). La population a légèrement augmenté pendant tout le 20e siècle (1 700 hab. vers 1900) et a encore gagné 640 hab. entre 1999 et 2008.Face à Penn al Lann, le château du Taureau, accessible en barque de Carantec, mais situé de l'autre côté du chenal et donc dans le canton de Morlaix, fut édifié contre les raids anglais en 1544, puis réaménagé par Vauban, et transformé en prison aux 18e et 19e s.