Carcassonne

49 400 hab. (Carcassonnais) dont 1 500 à part, 6 508 ha dont 955 de vignes, préfecture de l'Aude. La ville est située dans le grand couloir de Toulouse à la Méditerranée entre Corbières et Montagne Noire, à l'endroit où l'Aude entre en plaine. Le centre-ville, au plan quadrillé, occupe un espace restreint entre l'Aude au sud et le canal du Midi au nord, à l'intérieur d'un pentagone de boulevards. Ce dessin et ce site datent de 1260, consécutivement aux défaites des Trencavel et pour bien marquer la déchéance de la Cité.

L'ancien site de la ville était en effet défensif, dès l'oppidum de Carcasso, un point fort de la Narbonnaise. La cité, son château et sa cathédrale avaient été prospères au 12e s., mais l'intérêt s'est déplacé ensuite. La ville neuve s'est lancée dans le commerce, puis le tissage des draps, enfin dans la viticulture. La ville des 19e et 20e s. s'est surtout étalée vers l'ouest et vers le nord, et un peu vers l'est le long de la N 113 , au pied de la citadelle. Deux «zones urbaines sensibles» ont été délimitées à l'est de la ville, au nord de la Cité (la Conte) et dans les grands ensembles de l'ouest (le Viguier et Saint-Jacques).

La richesse foncière de sa bourgeoisie a valu au centre-ville quelques larges bâtisses et des hôtels de maître, mais non des monuments de premier plan. Elle offre un musée des beaux-arts, ensemble municipal de musées du Moyen Âge, le musée du poète Joë Bousquet; halle aux grains, palais des congrès, jardin public. Un autre jardin, dédié à André Chénier qui vécut une partie de son enfance à Carcassonne, domine le port du canal du Midi, au nord. Un grand festival d'été réunit tous les arts en juillet.

La Cité, qui fut d'intérêt militaire jusqu'au traité des Pyrénées de 1659, a perdu ensuite cette fonction. Dégradée et peu à peu abandonnée aux pauvres, elle a été sauvée de la ruine par Prosper Mérimée, qui obtient sa réhabilitation. On sait que Viollet-Le Duc s'est chargé de celle-ci sans embarras, faisant de l'ensemble un somptueux décor de théâtre, assez impressionnant vu de loin. La Cité est nettement en dehors de la ville, de l'autre côté de l'Aude, sur une butte dominant sa rive droite. Elle abrite la cathédrale et le château comtal et reste l'un des ensembles les plus visités de France. Un peu à l'est, ont été aménagés le parc de loisirs des Aigles de la Cité et, à l'extrême SE de la commune, le lac de la Cavayère (20 ha), créé pour la lutte contre les incendies et où la pêche de nuit est possible; Carcassonne a aussi un parc à thème sur l'Australie. Comme si le prestige de la Cité ne suffisait pas, Carcassonne se veut aussi la capitale par excellence du pays Cathare.

La ville a quatre lycées et six collèges publics, un lycée et un collège privés, un IUT de statistiques et informatique sous la tutelle de l'université de Perpignan (140 étudiants). Le centre hospitalier occupe 1 300 personnes et dispose de 556 lits; polyclinique Montréal (215 sal.), deux autres cliniques de 80 salariés, offrant ensemble près de 300 lits; plusieurs institutions pour enfants en difficulté, une cinquantaine de lits psychiatriques; maisons de retraite Korian (50 sal.) et Orpea (50 et 45 sal.). La place militaire héberge à la caserne Laperrine le 3e RPIMa (régiment parachutiste d'infanterie de marine). Le Conseil général a 1 000 employés et la Mairie 700.

Parmi les entreprises se distinguent les crèmes glacées Boncolac (140 sal.) du groupe coopératif 3A de Toulouse, vendue en 2011 au germano-britannique R&R Ice Cream; l’entreprise de confection Chipie de la maison Signoles, passée au groupe stéphanois Zannier en 1999 (60 sal.); les machines agricoles Jean de Bru (groupe norvégien Kwenerland, 30 sal.); un centre d’aide par le travail. La maison Thierry Beuron est un transporteur et négociant mareyeur, fabriquant des barquettes pour fruits de mer (BTT, 40 sal.); transports Peyrot (60 sal.), Trans Frigo (40 sal.) et Ducellier (35 sal.), autocars Teyssier (45 sal.).

Carcassonne dispose de deux hypermarchés Géant Casino (180 et 135 sal.), deux Intermarchés de 110 et 55 sal., magasin Brico Dépôt (70 sal.), Decathlon (55 sal.), Monoprix (35 sal.), caves coopératives Uccoar (150 sal.) et négoce de matériaux Orion (Tridome, 55 sal.) et Baurès (45 sal.); nettoyages Onet (320 sal.) et Annapurna (140 sal.), travail temporaire Axe (175 sal.), Manpower 110 sal., Crit (50 sal.), Adecco (50 sal.), Randstad (45 sal.), linge et blanchisserie Maj (Elis, 200 sal.), publicité Adrexo (80 sal.) et Mediapost (60 sal.); maçonnerie Escourrou (55 sal.), installations électriques Cegelec (45 sal.), travaux publics Sacer (60 sal.), nettoyage urbain Sita (85 sal.), traitement des eaux de la Lyonaise (65 sal.), distribution d'électricité ERDF (65 sal.), France-Télécom (100 sal.). L’hôtel de la Cité, du groupe suisse Minotel, emploie 85 personnes.

La ligne aérienne avec Paris a connu des séries de vicissitudes, et n'y a pas survécu; l’aéroport de Salvaza (codes CCF-LFMK), à l’ouest de la commune, qui se veut bien entendu «en pays Cathare», occupe 110 ha et dispose d’une piste bitumée de 2 050 m et d’une autre gazonnée de 800 m. Il est le troisième aéroport de la région et même le premier pour le trafic international avant Montpellier, avec 400 000 passagers par an, tous en vols internationaux Ryanair; envirion 3 000 mouvements coommerciaux annuels, 12 000 locaux (aéroclub) et 10 000 en voyages privés.

Le maire de la ville est Jean-Claude Pérez, socialiste, également député, qui a succédé à des municipalités UMP en place depuis 1983, à la suite de l'annulation de l'élection de 2008. Carcassonne a eu 15 000 hab. au début du 19e s. et le double à la fin, 35 000 en 1931, 43 600 en 1968 (sdc) puis s’est tenue à ce niveau après un creux en 1982; elle s'est accrue de 320 hab. entre 1999 et 2009. La communauté d’agglomération du Carcassonnais associe 23 communes et 72 300 hab. L’unité urbaine serait limitée à la commune, l’aire urbaine aurait 95 400 hab., dépassant celle de Narbonne. L’arrondissement a 158 400 hab. (141 900 en 1999), 18 cantons, 207 communes, 266 808 ha.

Les 4 cantons de Carcassonne groupent 57 200 hab. (50 900 en 1999), 9 communes, 14 131 ha dont 790 de bois et garrigues. Carcassonne et son aérodrome de Salvaza occupent la plus grande partie de la plaine, laissant toutefois à Pennautier la partie qui est au-delà du canal du Midi et du Fresquel. Sur les premières collines des Corbières au sud, où passe l’autoroute, se trouvent Palaja, Cazilhac (1 670 Cazilhaciens, 383 ha dont 207 de vignes) et Cavanac (930 Cavanacais, 896 ha dont 317 de vignes), celle-ci bordée par l’Aube en amont de la ville, et équipée d’un golf, avec l'Auberge du Château (25 sal.). Toutes trois sont touchées par la périurbanisation; Cazilhac en avait 260 en 1968, 1 400 en 1982 et a ajouté 180 hab. de 1999 à 2009; Cavanac a crû plus modérément (500 hab. en 1968) mais se rattrape et de gagner 240 hab. dans le même temps (+39%)%).

Le 1er canton de Carcassonne se prolonge au sud-est par une enclave entre les cantons de Saint-Hilaire et de Capendu, à Mas-des-Cours, qui n’a plus que 23 hab. (Mascoursais) pour 755 ha, auprès de son vieux pont sur la Lauquette et de son ancien château. Une appellation de vins de pays Cité de Carcassonne porte sur 17 communes.