Carentan

6 500 hab. (Carentanais) dont 500 à part, 1 566 ha, chef-lieu de canton du département de la Manche dans l'arrondissement de Saint-Lô, 31 km au NNO de la préfecture. La ville est située en bordure des marais des Veys, sur l'axe de Caen à Cherbourg (N 13 et chemin de fer), au bord de la Douve. Un canal la relie à la mer et le nouveau tracé de la N 13 qui évite la ville passe sous ce canal par un audacieux ouvrage d'art. Carentan a été le lieu de durs combats de la Libération, du 6 au 15 juin 1944. En dépit des guerres, elle a conservé quelques traces de son dessin primitif de ville forte en hexagone, une église romane (11e s.) et une gothique (14e), un hôtel de ville des 17e-18e s., des hôtels particuliers, un grand lavoir couvert et quelques maisons à arcades ogivales.

La ville est bien équipée en commerces et services, dont un lycée public (avec STS) et un hôpital local (24 lits), une polyclinique, et rayonne au-delà de son canton. L'emploi industriel est relativement étoffé, dominé par la miroiterie Aurys (Saint-Gobain, 270 sal.) et les plats cuisinés Cuisimer (Alliance Océane, ex-Bongrain, 300 sal.) et Gel Manche (GMG, 120 sal., poissons); suivent la confiserie Dupont d’Isigny (caramels, 80 sal.), les fils et câbles SIPD (Produits Diélectriques, 75 sal.); chaudronnerie ADF Tarin (45 sal.), équipements aérauliques d’industries SNAC (Air Control, 30 sal.), réseaux spinkler antifeu AAI (30 sal.), décorations d'ameublement Laudescher (30 sal.), matériel agricole Hardy (25 sal.); plâtrerie Mary (45 sal.). Dans la distribution, mareyage Mer & Terroir (35 sal.), négoce de cuirs (Unicuir, 25 sal.); un Intermarché (25 sal.) et un Carrefour (20 sal.); comptabilité EMC2 (20 sal.), transports Deshayes (30 sal.); transports par cars Keolis (50 sal.).

Un hippodrome et un port de plaisance agrémentent la ville; le port de 270 anneaux, dit Port-Carentan, été aménagé en aval de la ville par la communauté de communes, avec quelques équipements touristiques; un camping (120 places), deux petits hôtels. Carentan a eu 4 000 hab. en 1900, 3 600 en 1931, 4 800 en 1954 et sa population a augmenté jusqu’en 1982 (6 600 hab. sdc); elle a perdu 340 hab. de 1999 à 2008. La communauté de communes de Carentan en Cotentin a été l’une des dernières constituées dans la Manche; elle rassemble 14 communes et 12 700 hab. L’unité urbaine Insee est de 7 500 hab.

Le canton a 12 400 hab., 14 communes, 17 078 ha; inscrit dans le Parc régional des marais du Cotentin et du Bessin, et limitrophe du Calvados, il s’étend du NE au SO sur 25 km. Au NE, il s’ouvre sur la baie des Veys sur 4 km, entre le canal de Carentan et l’embouchure de la Vire. Saint-Hilaire-Petitville (1 450 hab., 999 ha) fait figure de banlieue orientale de Carentan et son finage s’étend surtout dans les marais; hypermarché Leclerc (110 sal.), spécialité de menuiseries et bâtiment Diesnis (110 sal.), Syba (30 sal.), Gautier (30 sal.), Anger (20 sal.); négoce de crèmerie Dis Frais (345 sal.), transports Demeautis (50 sal.), Carentan (45 sal.) Coliservice (20 sal.); la commune n’avait que 500 hab. en 1962 et continue de croître (+40 hab. de 1999 à 2008).

Les Veys (430 hab., 1 488 ha) ont 60 hab. de plus qu'en 1999; c'est la commune la plus orientale du canton; elle éparpille ses habitats dans les marais; on y voit un corps de garde et plusieurs manoirs, dont Cantepie qui héberge une Maison du Parc; aire de service de Cantepie sur la voie rapide N 13; la fromagerie Lanquetot (groupe Lactalis) a fermé en 2009. Sa voisine Brévands (380 Brévandais, 1 387 ha), 4 km au NE de Carentan, a une église classée du 12e s. et a gagné 60 hab. depuis 1999; son finage est longé côté ouest par le canal de Carentan et atteint au nord le rivage de la baie des Veys, mais la commune n'est pas touristique.

À Saint-Côme-du-Mont (530 hab., 1 291 ha), 6 km NO de Carentan, qui a gagné 70 hab. depuis 1999, le Parc régional propose l’espace de découverte des Ponts d’Ouve et un Centre historique avec un Musée du Carrefour de l’Homme mort (Dead Man’s Corner Museum), dont le nom vient d’un tankiste états-unien victime de la guerre de 1944.

Sainteny (830 Saintignais, 2 163 ha) est la principale commune au sud-ouest du canton, sur la route de Coutances à 10 km de Carentan; menuiserie Sainteny (20 sal.); elle a eu plus de 1 800 hab. au début du 19e siècle; mais sa population augmente légèrement depuis 1982. Auvers (670 Auversois, 1 876 ha) et (680 hab., 1 698 ha), à 4 km à l'ouest et 3 km au sud-ouest de Carentan, se partagent depuis 2005 les 8 éoliennes du champ d'Auvers (tranche Méautis), de 8 MW de puissance. Auvers a une église classée du 13e s. et a gagné 80 hab. de 1999 à 2008, Méautis une trentaine seulement.