Carros

10 800 hab. (Carrossois), 1 511 ha dont 620 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de Grasse, 39 km au NE de Grasse à 385 m. Le vieux village est sur le relief, à l'ombre de son gros château seigneurial, flanqué de tours du 13e s.; il a un clocher-tour. L'habitat principal et les industries longent la rive droite du Var mais les pentes sont constellées de villas. Le centre-ville s'est déplacé dans la nouvelle urbanisation de Carros-le-Neuf (ou Carros-Ville) au sud sur le relief entre 100 et 160 m d'altitude, face au pont sur le Var, avec l'hôtel de ville et la médiathèque, le gymnase et un stade, le collège public. Il est flanqué par les sections plus aérées de Carros-les Plans. L'une s'étend côté nord le long de la zone industrielle, qu'elle domine d'une trentaine de mètres. L'autre, plus haute, monte vers le nord-ouest où elle rejoint le vieux village et comble ainsi l'espace qui le séparait de Carros-Ville.

Le développement de Carros est lié à la longue zone industrielle départementale, étirée sur 6 km sur l'étroite plaine de rive droite du Var, et qui occupe 188 ha; elle réunit plus de 500 entreprises, totalisant quelque 7 500 emplois. Les principales sont celles des médicaments Virbac (850 sal.), Arkopharma (680 sal.), Arkomedica (40 sal.) et les laboratoires vétérinaires ICC (75 sal.); et la fabrique d'équipements de contrôle Schneider Automation (380 sal.). S'y trouvent aussi les fabriques de matériel électronique Synergie Cad (135 sal.) et Atos (70 sal.) et de moteurs électriques Augier (90 sal.); la menuiserie métallique Griesser (100 sal.); la torréfaction de la Méditerranéenne des Cafés (Malongo, 100 sal.) et les machines à café Unic (80 sal.); les articles de sport La Spirotechnique (80 sal., spécialiste de matériel de plongée sous-marine), les rubans et sangles Protecta (75 sal.), la boulangerie Paindor (50 sal.); matériels de signalisation routière TTS (35 sal.), menuiserie Ntm (30 sal.), confection Rica Lewis (30 sal.), plastiques Pioch (30 sal.), bétons Prefa 2000 (30 sal.).

Carros abrite également les entreprises de prépresse SPP Pack (40 sal.), d'imprimerie L'Espace Graphic (30 sal.); ingénierie de systèmes urbains et signalisations Lacroix Trafic (60 sal.) et MDI (35 sal.); magasin Leader Price (35 sal.); négoce d'articles sportifs City Sport (180 sal.), de matériaux Creal (90 sal.), Creal Alu (40 sal.) et Creal Plast (30, sal.), Richardson (40 sal.), de meubles Rapp (85 sal.), de vaisselle Eisa (Europe Import, 45 al.), d'équipements pour automobiles Siepa (45 sal.), de surgelés Sobragel (45 sal.); distribution Europe Import (45 sal.), vente par correspondance Vitamail (110 sal.), location de matériels pour réceptions Options Sud-Est (60 sal.); blanchisserie Maj (250 sal.), installations électriques Ineo (80 sal.) et Subway (35 sal.), travaux publics Snaf (90 sal.), Sisyphe (45 sal.) et Damiani (40 sal.); constructions Cari (580 sal.), plâtrerie Super Staff (50 sal.); routage Côte d'Azur (50 sal.), transports FJB (Belmonte, 100 sal.) et Alloin (35 sal.).

La commune est longtemps restée au niveau d'un village: Carros a eu 800 hab. en 1836, un minimum de 380 en 1926; elle n'était encore parvenue qu'à 960 hab. en 1968, puis a entamé une croissance très rapide qui l'a portée à 4 200 hab. dès 1975, 10 700 en 1990; l'estimation pour 2005 est de 11 300 hab. (sdc). Carros est le siège de la communauté de communes des Coteaux d'Azur, qui réunit 3 communes et 15 300 hab., avec Gattières et Le Broc.

Le canton a 15 300 hab., 3 communes, 4 379 ha dont 2 110 de bois; il a été créé en 1985. Le Broc (1 000 Brocois, 1 865 ha dont 1 340 de bois) est au nord de Carros, à 450 m. Le village se perche au-dessus de la rive droite du Var et de son confluent avec l'Esteron, dont le cours fixe la limite nord de la commune. Le finage monte à l'ouest jusqu'à la montagne du Chiers (1 085 m). La commune a eu 1 100 hab. autour de 1850 mais seulement 270 en 1954; sa croissance est surtout postérieure à 1985. Gattières est au sud de Carros.