Cassis

8 100 hab. (Cassidains), 2 687 ha dont 1 674 de bois, commune des Bouches-du-Rhône dans le canton d'Aubagne-Est (depuis 2004), 11 km NO du chef-lieu et 23 km ESE de Marseille. On prononce cassi. La ville est au fond de la petite baie de Cassis et en terrain accidenté; elle offre un bel hôtel de ville du 17e s. et une fontaine du 18e s., un ancien château devenu fort puis hôtellerie, un musée municipal d'arts et traditions; jardins du mas Calendal. La gare est au nord dans les collines, à la sortie du tunnel de Mussuguet (2 600 m); de forts reliefs s'élèvent à l'est entre le cap Canaille et le défilé du Pas de Bellefille, par où s'insinue l'autoroute A 50 entre Marseille et Toulon, tandis que la voie ferrée passe en tunnel sous la Couronne de Charlemagne et le Baou de la Soupe (panorama).

Cassis est réputée pour ses calanques (v. Calanques), mais seule celle de Port-Miou est dans la commune, les autres sont dans celle de Marseille; elle est aussi la seule d'axe SO-NE et offre des sites d'escalade. Le cap Canaille, dont la falaise calcaire aux tons rouges est haute de près de 300 m, offre également à l'est de beaux points de vue par la route des crêtes, et des possibilités d'escalade; son nom viendrait de Canalis, évoquant les canaux d'irrigation construits jadis par les Romains. Le Conservatoire du Littoral protège tout spécialement les sites de la presqu'île de Port-Miou et, en arrière de la ville, de la Plaine du Ris (188 ha). La baie de Cassis reçoit par conduite souterraine les boues rouges de l'usine d'alumine de Gardanne, mais cet apport devrait progressivement cesser. Cassis a un casino (200 sal.) du groupe Barrière, un port de plaisance (370 places) et quelques pêcheurs, la plage de la Grande Mer près du port et plusieurs autres plages moins amples; un collège public, un supermarché (25 sal.).

La commune enregistre 1 400 résidences secondaires et 350 chambres d'hôtel; elle cultive 197 ha de vignes et bénéficie d'une aoc déjà ancienne, reconnue en 1936 sur 182 ha, produisant 7 000 hl/an dont trois quarts en blanc (marsanne et clairette), principalement tenue par une douzaine de domaines et promue par une Maison des Vins dans la ville. Cassis s'est tenue aux environs de 2 000 hab. au 19e s. et jusque dans les années 1920, puis a entamé sa croissance; sa population est passée à 3 600 hab. en 1962, 5 600 en 1975, 8 000 en 1990. Elle plafonne depuis (-230 hab. de 1999 à 2005).