Castelnau-Montratier

1 950 hab. (Castelnaudais), 7 254 ha dont 1 480 de bois, chef-lieu de canton du département du Lot dans l'arrondissement de Cahors, 28 km au SSO de la préfecture sur une colline dominant la vallée de la Lupte. Ce castelnau perché est un lieu de marché, doté d'une belle place à arcades et qui a conservé des maisons anciennes; c'est aussi une «station verte de vacances», avec collèges public et privé. La bourgade est le siège du syndicat interprofessionnel du melon du Quercy, lequel bénéficie d'une indication géographique protégée. Son territoire, très étendu, inclut au nord le hameau et le château de Boisse. Juste à côté, le moulin classé et restauré de Boisse, qui date de 1813, est sur le territoire de la commune de Sainte-Alauzie (140 Sainte-Alauziens, 1 222 ha dont 265 de bois), dont le centre est à 9 km au NO du chef-lieu.

Le canton a 4 000 hab. (3 600 en 1999), 7 communes, 19 356 ha dont 3 689 de bois et correspond à la communauté de communes de Castelnau-Montratier, dont le siège est au chef-lieu; les travailleurs se partagent à égalité entre agriculture et commerces et services. Son territoire est limitrophe du Tarn-et-Garonne et divisé en longues serres NE-SO par les vallées qui descendent vers le Tarn et la Garonne, du nord au sud le Lendou, la Barguelonne et la Lupte.

Lhospitalet (460 Hospitalétiens, 1 465 ha dont 221 de bois) occupe le nord du canton, aux sources de la Barguelonne et du Lendou; son nom vient d'un hôpital de Saint-Jacques du 11e siècle, à l'origine de la commune; sa population a augmenté de 80 hab. entre 1999 et 2009. Flaugnac (440 Flaugnaciens, 3 096 ha dont 636 de bois) se tient sur un étroit promontoire dominant la vallée de la Lupte, juste à l'est du chef-lieu; son finage s'étend jusqu'aux deux vallées voisines de la Grande Barguelonne au nord, du Lemboulas au sud; autocars des Voyages Raynal (25 sal.); la commune a gagné 50 hab. depuis 1999..