Castelnau-le-Lez

15 300 hab. (Castelnauviens) dont 390 à part, 1 118 ha, chef-lieu de canton du département de l'Hérault dans l'arrondissement de Montpellier à 3 km NE de la préfecture. La commune occupe, sur la rive gauche du Lez encaissé, une large échancrure dans le finage de Montpellier. Traversée par la Via Domitia, nommée ici chemin de la Monnaie, elle est sur l'emplacement de l'un de ses grands relais, Sextantio, ancien oppidum, dont le nom a subsisté sous la forme Substantion, porté par une butte au nord de la commune. Ce fut le premier grand établissement du site de la future Montpellier, ainsi que le siège de l'évêché de Maguelone de 737 à 1037. La presque totalité du territoire est maintenant urbanisée.

La plus grande des banlieues de Montpellier a un lycée polyvalent et un lycée agricole issu d'une école départementale d'enseignement ménager, deux collèges, trois cliniques de renom dont le premier employeur de Castelnau, la clinique du Parc, avec 340 salariés) et Nephrocare (110 sal.) totalisant 250 lits, des maisons de retraite dont les Jardins de Sophia (50 sal.), plusieurs parcs d’activité; musée régional de l’histoire de la résistance et de la déportation; golf au domaine de Verchamp. Située à la sortie orientale de l’agglomération montpelliéraine, la ville juxtapose un axe de magasins et entrepôts le long de la N 113 et des quartiers de villas montant sur les pentes de Substantion.

Elle abrite un grand nombre de petites entreprises et de sociétés de service. Les plus étoffées sont dans le nettoyage avec Sud-Service (560 sal.), Clair Etic (50 sal.), Antigone (35 sal.), le nettoyage urbain (Nicollin, 30 sal.) et la récupération d edéchets (Triade, 50 sal.), le travail temporaire Adice (65 sal.) et Adia (80 sal.); plusieurs entreprises de transports, dont Logistique Languedocienne (40 sal.) et les autocars Progesud (Pays d'Oc Mobilités, 190 sal.); supermarché U (150 sal.), Intermarché (35 sal.), magasin la Foir'fouille (50 sal.).

Les fabrications sont moins représentées, si ce n’est par les appareils de contrôle Cerberus-Guinard (25), les parfums Florisens (25 sal.); postproduction de films Ubisoft (50 sal.), menuiseries Vip Plus (35 sal.) et des Fermetures du Littoral (25 sal.), maçonneries JC Façades (30 sal.) et Miras (25 sal.), étanchéification Smac Aceroid (25 sal.), travaux publics TP Sud (30 sal.); ingénierie Beterem (25 sal.), comptabilité Audit Finance Expert (30 al.), informatique Logica IT (130 sal.), Bull (50 sal.) et System Log (35 sal.) La population communale était de 950 hab. en 1891, 1 100 en 1911 et a dépassé les 2 000 hab. dès 1932, les 5 000 en 1963, les 10 000 en 1986, et continue de croître; elle a augmenté de 700 hab. entre 1999 et 2009. Le maire est depuis 1983 Jean-Pierre Grand, UMP-RS, etégalement député. La commune est reliée au reste de l’agglomération par la deuxième voie du tramway (mise en service à la fin de 2006) et s’était fait remarquer en 2003 par une manifestation de chasseurs qui estimaient que la voie du futur tramway allait réduire sensiblement leur territoire de chasse… Le canton a 22 600 hab. (21 000 en 1999), 2 communes avec Le Crès, et 1 703 ha dont 272 de bois et garrigues.