Caudebec-lès-Elbeuf

9 700 hab. (Caudebecquais), 368 ha, chef-lieu de canton de Seine-Maritime dans l’arrondissement de Rouen, juste à l’est d’Elbeuf sur la rive gauche de la Seine. La ville et sa commune se tiennent exclusivement dans la plaine alluviale, dominée par le coteau que couronne la forêt d’Elbeuf. L’ensemble est entièrement urbanisé. La ville a reçu un collège public et un centre hospitalier public, et d’assez nombreux établissements: usine Aérazur du groupe Zodiac (490 sal., sièges et sécurité pour l’aéronautique); électronique Woodhead (35 sal.); transports par cars régionaux du groupe Veolia (95 sal.) et transports urbains d’Elbeuf (100 sal.), entreposage Wincanton (70 sal.), négoce d'équipements pour automobiles AD Normandie-Maine (50 sal.), d'équipements pour handicapés (Atelier de la Roselière, 35 sal.); constructions LTA 3000 (25 sal.), peinture Projection 2000 (25 sal.); mais la fabrique de composants pour automobiles issue d'Autoliv, devenue EMT (250 sal. en 2005) puis NPC (Normandy Precision Components), a fermé en 2010 avec 140 salariés; celle des piles Energizer avait fermé en 2005 avec 150 salariés. La ville avait 11 500 hab. vers 1870 puis sa population avait un peu diminué (8 800 en 1931); elle reste fixée aux alentours de 10 000 hab. depuis 1980 mais a perdu 300 hab. depuis 1999.

Le canton a 27 600 hab. (28 200 en 1999), 6 communes, 3 296 ha dont 180 de bois; il comprend rive gauche Saint-Pierre-lès-Elbeuf, rive droite Cléon et Tourville-la-Rivière, ainsi que les plus petites communes de Freneuse (940 Frenaisiens, 318 ha), allongée sur le mince coteau qui subsiste du lobe de méandre de Cléon, et d’où l’on a une belle vue sur Elbeuf et la forêt de Louviers, et Sotteville-sous-le-Val (770 Sottevillais, 527 ha), qui prolonge l’alignement de Freneuse au pied du coteau, face à l’abbaye de Bomport, et dont la population s'est accrue d eprès de 200 hab. entre 1999 et 2008; négoce de combustibles PVG (35 sal.).