Causses du Quercy (les)

parfois dits Petits Causses, plateaux calcaires du nord-est du Bassin d'Aquitaine, essentiellement dans le département du Lot. Ils offrent de spectaculaires formes de relief comme à Rocamadour et surtout Padirac, et de belles corniches calcaires le long des vallées de la Dordogne et surtout du Lot, ainsi que de très nombreuses formes karstiques de détail. À la différence des Grands Causses, ils sont moins hauts et totalement extérieurs au Massif Central. On distingue localement plusieurs causses, dont les limites sont inégalement nettes: le causse de Martel au nord de la Dordogne, le causse de Gramat au nord-est du département du Lot, le causse de Limogne au sud du Lot, parfois un causse de Lalbenque, voire un causse de Labastide-Murat.

Le Parc naturel régional des Causses du Quercy est un périmètre créé en 1999 sur 176 000 ha dans le département du Lot, de Saint-Céré et Souillac à Lalbenque et Limogne. Il s'étend sur 97 communes comptant 24 000 habitants; le siège est à Labastide-Murat. Il propose sentiers et visites, notamment des espaces naturels sensibles, des sites de la Braunhie, des vallées de l'Ouysse et de l'Alzou, des roselières de Bonnefont, des «lacs de Saint-Namphaise», cavités rectangulaires creusées au Moyen Âge dans de grandes dalles calcaires pour les besoins en eau du bétail, et qui ont fixé à la longue une faune originale.

Trois communautés de communes du département du Lot se réfèrent aux causses du Quercy: la communauté de communes du Causse de Labastide-Murat, qui réunit 14 communes et 2 900 hab.; la communauté de communes de la Vallée et du Causse, qui correspond sensiblement au canton de Livernon, où se trouve le siège, compte 16 communes, 3 500 hab., 25 300 ha et recouvre un tronçon de la vallée du Célé, au SE, et une part du causse de Gramat, au NO; la communauté de communes Causse-Ségala-Limargue, qui siège à Lacapelle-Marival (19 communes, 6 600 hab., 21 701 ha) et s'étend sur les trois unités naturelles désignées.