Cercy-la-Tour

2 100 hab. (Cercyquois), 4 557 ha dont 1 309 de bois, commune du département de la Nièvre dans le canton de Fours, 16 km à l’ENE de Decize, dans un petit bassin de confluence de l’Aron, de l’Alène et d’autres ruisseaux, avec bifurcation ferroviaire et port de plaisance sur le canal du Nivernais; un collège public. L’activité de la bourgade est marquée par la présence d’une grosse usine, qui fabriqua des réfrigérateurs à partir de 1960 avant de passer aux cycles Peugeot puis à Ecia; les 360 salariés de Faurecia (540 en 2005) fabriquent chaque jour 7 000 armatures métalliques de sièges pour automobiles; transports Cassier (55 sal.); Atac (30 sal.). Les environs de Cercy sont réputés pour leurs élevages de chevaux de course. La population communale est assez stable depuis les années 1930; elle avait déjà atteint 2 600 hab. vers 1880. Cercy est le siège d’une communauté de communes de 9 communes (4 600 hab.) du sud de la Nièvre, appelée Entre Loire et Morvan et correspondant largement au canton de Fours.