Chablais (le)

contrée des Alpes du Nord, issue d'une province du duché de Savoie et bordant le lac Léman à l'est du Faucigny. Le nom dériverait de caput lacus, la tête (le sommet) du lac (de Léman) et il était lié à la présence du lac; il s'applique également à des territoires situés en Suisse, à l'est du Chablais français. Le chef-lieu en est traditionnellement Thonon-les-Bains et son extension est généralement rapportée à l'arrondissement de Thonon, soit 6 cantons, 61 communes, environ 9 000 km2 et un peu plus de 100 000 habitants. En vertu des accords de cession de la Savoie à la France, le Chablais a été zone franche de 1860 à 1923. Il bénéficie de la forte fréquentation des rivages du lac, de la proximité de Genève et de quelques points forts locaux comme la station thermale et d'embouteillage des eaux d'Évian.

On appelle Bas-Chablais la partie basse, le long du rivage du Léman. La viticulture s'y maintient, mais de façon restreinte, par les appellations de vins de savoie marin, ripaille et marignan et l'aoc crépy (125 ha, 7 000 hl). Il est dominé au sud par l'original pays Gavot, en forme de plateau vers 800 m.

Le massif du Chablais est un fragment des Préalpes du Nord, le plus septentrional en France, également partagé avec la Suisse. Il est très humide et boisé, et son relief d'apparence confuse, aux multiples collines, tient à ce que la structure en grands plis parallèles des autres Préalpes laisse ici place à des déferlements de nappes de charriage sur l'avant-pays molassique (une klippe pour les géologues), qui ne laissent au relief que de courts éléments structurants. Il fut un pays de «petite montagne», aux alpages sans berger commun, producteur de tomme de savoie et de fromage d'abondance. Les altitudes s'élèvent vers l'est, où ont été équipées les grandes stations de sports d'hiver de Morzine-Les Gets et d'Avoriaz, où le Haut Chablais est réputé culminer aux Hauts Forts (2 466 m) dans la commune de Morzine. Plus à l'est, le massif se poursuit et le relief s'élève, mais on distingue habituellement du Chablais les puissants reliefs du Haut-Giffre, allant jusqu'aux crêtes qui dominent à l'est la vallée de Chamonix, Cheval Blanc et Buet (3 096 m), de structure différente et défoncés par de grands cirques glaciaires, où sont préservées les réserves naturelles de Sixt-Fer à Cheval.

Le «territoire» du Chablais, préfiguration d'un pays officiel, va du littoral du lac Léman jusqu'à Morzine au sud; peuplé de 106 200 habitants en 1999, probablement 112 000 en 2006, il rassemble 62 communes, dont 57 déjà associées en six communautés (Bas-Chablais à l'ouest, Thonon-Évian, Collines du Léman, Vallée d'Aups) ou syndicats (Abondance, Haut-Chablais), couvrant en tout 84 600 ha dont 30 000 de bois et 38 500 agricoles. La population active occupée est de 46 000 personnes, dont 26 000 salariés du privé, parmi lesquels 5 800 dans l'industrie. Le pays totalise 180 000 lits touristiques (29% du département) incluant 27 000 résidences secondaires. L'aire du territoire est la même que celle du scot (schéma de cohérence territoriale) du Chablais.