Chagny

5 700 hab. (Chagnotins), 1 890 ha dont 727 de bois, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l’arrondissement de Chalon-sur-Saône, 16 km au NO de Chalon. La ville est sur la N 6 et à un carrefour ferroviaire, situé au débouché du sillon de la Dheune dans la plaine de la Saône et accusé par le coude du canal du Centre. Cette situation soutient son activité, qui comprend une tuilerie du groupe Terreal (130 et 35 sal.), une tonnellerie Seguin-Moreau du groupe Oeneo (100 sal., rénovée en 2008 et devant fournir 20 000 fûts par an), deux minoteries fabriquant des aliments du bétail, Nicot (75 sal.) et Philicot (Lépine Alivor, 90 sal.), l’imprimerie Roy (35 sal.), un atelier de mécanique Morot-Raquin (35 sal.), des négoces de vins Picard-Vinicole de Bourgogne, (85 sal.) et Caves du Val d'Or (35 sal.), transports Laperrière (40 sal.); magasin Intermarché (45 sal.). Le restaurant Lameloise (50 sal.) a trois étoiles Michelin.

La ville a un collège public et un privé, un hôpital local (8 lits); ancien hôpital du 18e s. avec apothicairerie (pots de faïence), clocher roman classé, théâtre; une vaste forêt en plaine de Saône, à l’est du canal du Centre, est traversée par l’autoroute. La commune, classée «station verte de vacances» et qui inclut à l’est en plaine la forêt de Chagny, compte aussi 35 ha de l’AOC rully, dont 13 en premier cru. Elle a pu maintenir et même accroître légèrement sa population, qui était de 4 700 hab. en 1900 comme en 1950, et a atteint son niveau actuel dès 1975; elle a perdu quelques dizaines d'habitants après 1999. Chagny a été le siège d’une communauté de communes de Chagny-en-Bourgogne, avant de s'en retirer pour entrer dans la nouvelle communauté d'agglomération Beaune-Chagny-Nolay (54 communes, 51 500 hab.).

Le canton, limitrophe de la Côte-d’Or, a 15 000 hab. pour 14 communes et 15 350 ha dont 4 451 de bois. À l’est, dans la plaine de la Saône, il est forestier et traversé par l’autoroute A 6; Demigny (1 800 hab., 2 963 ha dont 1 393 de bois), 7 km ENE de Chagny, au bord de la vallée de la Dheune, s’étend largement au sud dans les bois parsemés d’étangs entre la forêt de Chagny et celle de Gergy; la population croît nettement depuis les 850 hab. du minimum de 1975; la commune se signale aussi par les ateliers de plastiques Pixent (110 sal.) et BTP (25 sal.) et le négoce alimentaire Sodifragel (France-Frais, 85 sal.). La partie méridionale du canton englobe Rully et Fontaines.

À l’ouest, le canton va au-delà de la Dheune où Saint-Léger-sur-Dheune, sur la route de Chalon à Autun, a 1 600 hab., bien moins qu'en 1886 (2 500 hab.) mais avec 230 hab. de plus en 2008 qu'en 1999, et 1 216 ha, peu de vignes, un petit atelier de chaudronnerie MGL (Leriche, 40 sal.), un magasin Atac (25 sal.), les transports Duriaut (25 sal.). À 5 km SO de Chagny, site néolithique à Chassey-le-Camp (320280 hab., 862 ha) où l'auberge du Camp Romain a 25 salariés; c'est de ce site qu'a été tiré le nom de chasséen pour désigner une culture du néolithique moyen (vers 4 000 ans avant notre ère), largement diffusée en France, avec céramiques et haches polies mais sans métaux.

Tout près à 4 km SSO du chef-lieu, Bouzeron (150 hab., 370 ha) bénéficiait d’une mention bourgogne aligoté-bouzeron dans la définition des bourgognes de 1937; elle a été transformée en AOC viticole en 1979 et redéfinie en 1998; les 60 ha d’aligoté (3 500 hl de vins blancs) sont partagés avec Chassey. Au bord du canal du Centre et de la Dheune, 3 km à l’ouest de Chagny, la petite commune de Remigny (450 hab., 245 ha) participe aux appellations santenay et chassagne-montrachet, débordant des communes voisines de la Côte de Beaune dans le département de la Côte-d’Or; sa population s'est accrue de 40 hab. après 1999. Lessard-le-National (650 hab., 1 056 ha dont 672 de bois), 8 km au nord de Chalonet 9 km au SE de Chagny, accueille les travaux publics Fonteray (20 sal.); la commune a gagné 80 hab. de 1999 à 2008.