Chaillé-les-Marais

1 940 hab. (Chaillezais), 3 996 ha, chef-lieu de canton de la Vendée dans l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, 25 km OSO de Fontenay. Le bourg, prolongé par la file de maisons qui porte encore le nom révolutionnaire de Village de l'An VII, est sur une ancienne île au milieu des marais, dont le talus correspond à une falaise morte; il offre un musée local à la Maison commune du Petit Poitou; un camping. Un peu au nord, Tournebride est sur la N 137, à mi-chemin de Marans et de Luçon.

La population communale est assez constante depuis un demi-siècle, à un niveau inférieur à celui du 19e siècle, qui était de 2 400 hab.; elle s'est toutefois accrue de 320 hab. entre 1999 et 2009. Chaillé est le siège de la communauté de communes des Isles du Marais Poitevin, groupement intercommunal de Vendée associant 8 communes (7 600 hab.), ainsi que de la Cosymdah (Coordination des syndicats de marais de la baie de l'Aiguillon pour le maintien durable des activités humaines).

Le canton a 8 500 hab. (7 200 en 1999), 9 communes, 21 027 ha; il est limité au nord par la Ceinture des Hollandais, au sud par la limite départementale et régionale. Trois petites communes sont plus à l'est, Le Gué de Velluire (550 Guétréens, 1 281 ha) au-delà du cours de la Vendée, Vouillé-les-Marais (690 Vouilelzais, 914 ha) et La Taillée (540 Taillezais, 1 157 ha), en deçà, à 9, 8 et 5 km de Chaillé. Toutes trois ont gagné des habitants depuis 1999: respectivement 80, 150 et 90 hab. Le Gué-de-Velluire offre au Haut du Tertre (40 m d'altitude) un large panorama sur les marais de la Vendée, et un autre au Rocher au sud-est du finage, d'où l'on voit Vix; une exposition sur les marais a été aménagée au moulin de la Caillère. La Taillée est sur l'autre rive de la Vendée, à l'extrémité orientale d'une île oblongue, et expose une file de huttes préservée. Vouillé est plus à l'ouest, à l'autre extrémité de la même île, et abrite une entreprise de travaux publics (ATPU, 35 sal.). La pointe sud-orientale du canton, au-delà du cours de la Vendée, est le domaine de L'Île-d'Elle.

La partie occidentale du canton de Chaillé est plus large, et les communes y sont curieusement découpées en longues lanières. Trois bourgs se partagent une ancienne île très allongée de 6 km de long, et leur finage s'étend perpendiculairement à cet axe, du nord au sud. Celui de Sainte-Radegonde-des-Noyers (800 Radegondins, 3 113 ha), à l'est, va du canal des Hollandais à la Sèvre, s'allongeant ainsi sur 15 km pour une largeur inférieure à 3 km; le long canal du Clain et le canal de Puyravault y convergent vers la Sèvre niortaise; la commune a 90 hab. de plus qu'en 1999. Le finage de Puyravault (660 Puyravaultais, 1 707 ha), au centre, est encore plus étroit mais un peu moins long; il atteint au sud-ouest le rivage de la baie de l’Aiguillon, à 8 km du bourg, et y a un camping. Puyravault a 120 hab. de plus qu'en 1999.

Le territoire de la commune plus occidentale, Champagné-les-Marais (1 680 Champagnelais, 4 982 ha), parvient aussi à la baie, à la digue des Prises, qui date de 1874; mais il est plus large: 6 km sur 12. Il englobe le marais Fou au sud, le marais de la Vacherie au nord. Champagné a quelques petites entreprises, dont la confection féminine Vendée-Couture (30 sal.) et les travaux publics Palardy (35 sal.). Elle a gagné 340 hab. de 1999 à 2009 (+25%). Reste au nord Moreilles (360 Moreillais, 1 968 ha), bornée par la Ceinture des Hollandais, et dont le bourg est sur la route de Luçon (N 137); sa population s'est accrue de 130 hab. entre 1999 et 2009, soit de +57!