Chambon-sur-Lignon (Le)

2 800 hab. (Chambonnais) dont 220 à part, 4 171 ha dont 1 979 de bois, commune du département de la Haute-Loire dans le canton de Tence, 9 km au sud du chef-lieu, 44 km à l'est du Puy, à 940 m. La bourgade est une vieille place protestante, convertie en 1560, devenue station d'altitude pour le bassin industriel de Saint-Étienne, et qui a su accueillir de nombreux réfugiés et persécutés, notamment durant la dernière guerre. C'est ainsi qu'elle figure à titre collectif exceptionnel parmi les «Justes des Nations» dans le dictionnaire mémorial Yad Vashem de Jérusalem.

Elle abrite un Collège cévenol de 800 élèves, collège et lycée privés; sports d'hiver, golf; centre pour enfants inadaptés, centre médical spécialisé (30 sal.) et centre de cure. La ville a aussi quelques ateliers, dont la lunetterie SLAM (45 sal.); un Intermarché (45 sal.). La population a relativement peu varié depuis 150 ans, mais avait marqué un sommet à plus de 3 000 hab. (sdc) au cours des années 1950, et diminue un peu depuis. Son nom fut Le Chambon avant 1893, puis Le Chambon-de-Tence entre 1893 et 1923; Chambon signale toujours un terroir relativement fertile par rapport à ses voisins. Les environs sont parfois dénommés la Montagne (protestante), ou le Plateau.