Champagne-Mouton

1 000 hab. (Champenois), 2 259 ha dont 668 de bois, chef-lieu de canton du département de la Charente dans l'arrondissement de Confolens, 25 km à l'ouest de celle-ci. Le village est sur la rive gauche de la vallée encaissée de l'Argent, qui conflue un peu en aval avec l'Or et forme ainsi l'Argent-Or (ou Argentor); un collège public, commerces et services, un atelier de serrurerie (La Croisée, 80 sal.) et emballages en bois (ST Bois, 25 sal.); beau portail d'église, châteaux du 16e et du 17e s. (Juyers). La population communale fluctue un peu mais à peu près au même niveau depuis 1960; elle avait atteint 1 300 hab. en 1851, 1 500 en 1906.

Le canton, limitrophe du département de la Vienne, a 2 700 hab., 8 communes, 15 603 ha dont 3 223 de bois; il est situé dans l'aire des Brandes sur l'argile à silex, et traversé à l'est par le cours sud-nord de la Charente. Sa population décline régulièrement depuis 1936 (4 900 hab.). Alloue (530 Allousiens, 4 654 ha dont 775 de bois), 9 km ENE du chef-lieu, est la commune la plus orientale; le village est au-dessus de la rive droite de la Charente; il est surtout connu par le domaine de la Vergne, légué par l'actrice Maria Casarès, qui y est morte en 1996, et devenu une Maison des Comédiens, avec expositions et festival de théâtre en juillet; beau portail de l'église romane issue d'un prieuré; château du Pavillon (17e s.). À l'est, la commune touche au massif ancien, qui porte le bois des Signes; on y a exploité jadis un peu de plomb argentifère, et même d'or.

Benest (370 Benestois, 2 110 ha dont 312 de bois), 7 km au NNE de Champagne-Mouton, à 5 km d'Alloue, est de l'autre côté de la Charente, dont la vallée est dominée par les châteaux de la Borderie et d'Ordières (14e-15e s.); au village, restes de tourelles d'un ancien prieuré, église à tour romane. Le village eut son temps de célébrité dans la fabrication des ponnes, cuves de terre cuite où se faisaient les lessives et qui ne servent plus que de bacs à fleurs.