Champagne-en-Valromey

690 hab. (Champenois), 1 816 ha, chef-lieu de canton du département de l'Ain dans l'arrondissement de Belley, 22 km au nord de Belley dans la partie méridionale de la haute plaine synclinale du Valromey, à 480 m, entre le cours encaissé du Séran à l'ouest et celui de son affluent l'Arvière à l'est. Le nom était Champagne tout court jusqu'en 1956; la population communale est restée longtemps assez stable; elle a augmenté de 1936 à 1982. Le village, équipé de commerces de base, est le siège de la communauté de communes du Valromey, qui réunit 11 communes (3 500 hab.).

Le canton a 4 400 hab., 14 communes, 16 932 ha dont 5 013 de bois; il coïncide à peu près avec le Valromey, orienté nord-sud et encadré par les hauts monts du Grand Colombier à l'est, de la Rochette à l'ouest. La commune la plus septentrionale du canton est Ruffieu (190 Ruffiolans, 1 403 ha dont 675 de bois), dont le village est à 730 m au pied du mont occidental du Valromey, qui monte à 1 199 m au-dessus du village. Le groupe des Abergements n'est qu'à 5 km plus au nord. Ruffieu a eu 550 hab. en 1851; sa population est remontée un peu entre 1990 et 1999, mais a perdu encore une dizaine d'habitants de 1999 à 2005. C'est dans la commune voisine de Sutrieu (220 Sutriolans, 1 905 ha dont 290 de bois), dont le village est à 9 km NNO du chef-lieu, qu'a été établi l'observatoire du Plan de la Lèbe, au nord du col de la Lèbe qui, montant à 914 m, permet d'accéder à Cormoranche et Hauteville-Lompnès. L'observatoire dispose de plusieurs télescopes, dont un de 600 mm de diamètre. Dans le cours du Séran, se voit une vaste marmite de géant de 6 m de profondeur, dite le puits des Tines. Sutrieu, qui n'avait plus que 100 hab. en 1968, a fusionné en 1973 avec Charancin (90 hab.) et Fitignieu (65 hab.), toutes deux au sud.

Belmont-Luthézieu (410 hab., 1 977 ha dont 533 de bois) occupe le sud-ouest du canton et y assemble plusieurs hameaux; le relief y monte à 1 040 m à l'extrême SO dans la forêt du Fays. Le château de l'Hostel, 16e au 18e s., qui abrite un musée d'antiquités du Valromey, est juché sur une butte isolée qui domine le cours du Séran, juste avant la cascade de Cerveyran. La commune est issue d'une fusion de 1974 entre Belmont (240 hab.) et Luthézieu (90 hab.), où l'on voit une église protégée, du 12e au 16e s. La population, d'abord en diminution, croît depuis 1982 et a gagné 60 hab. de 1999 à 2006. Vieu (320 hab., 654 ha), juste au sud du chef-lieu, conserve la plus vieille église du Valromey (11e et 12e s.), sur les restes d'un temple gallo-romain. Elle a gagné plus de 50 hab. de 1999 à 2006.

Vers l'est, Brénaz (110 hab., 979 ha dont 373 de bois), 9 km au NNE du chef-lieu, a une grande forêt et entretient à l'est, au pied de l'Hergues (1 425 m), le refuge de la Grange d'en Haut; le Pain de Sucre est une haute concrétion de tuf sous une cascade de la Bèze, sous-affluent du Séran par l'Arvière. Lochieu (70 hab., 707 ha dont 447 de bois), 6 km au NE du chef-lieu à 650 m, domine le cours encaissé de l'Arvière, affluent du Séran. Ses habitants sont traditionnellement nommés Chicaneurs; un écomusée rural a été installé dans une maison renaissance. Le finage communal monte à 1 425 m au crêt de l'Hergues, au pied duquel les restes d'une abbaye d'Arvières se cachent dans un profond sillon monoclinal qui sépare le crêt du mont du Grand Colombier; le jardin ethnobotanique d'Arvières y a été aménagé, à 1 150 m. Le finage de Virieu-le-Petit (290 Viriolans, 1 636 ha dont 900 de bois), 6 km à l'est de Champagne, atteint le Grand Colombier (1 534 m), accessible par une petite route; dans la commune est établi le centre d'aide par le travail de l' ARIMC (Association régionale des infirmes moteurs cérébraux); la commune a gagné 30 hab. de 1999 à 2006.

La partie méridionale du canton occupe la basse vallée du Séran, qui s'élargit vers Culoz. Artemare (1 000 Artemariens, 375 ha), 5 km au sud du chef-lieu, est le principal village de cette plaine, au pied du plateau du Valromey dont le Séran descend brutalement par la cascade de Cerveyrieu (70 m); il est doté d'un collège public, d'un centre d'accueil pour handicapés, et a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2006. Talissieu (410 Tarcholands, 480 ha) est dans la plaine du Séran au pied des reliefs, 11 km au SE du chef-lieu et 6 km à l'ouest de Culoz. Elle abrite une maison de retraite (La Cigogne, 35 sal.) et un centre d'accueil pour handicapés; elle a gagné 40 hab. de 1999 à 2005.