Champagne-sur-Seine

6 700 hab., dont 200 à part, 728 ha dont 436 de bois, commune de Seine-et-Marne dans le canton de Moret-sur-Loing, 5 km NNO du chef-lieu. La ville est la seule du canton sur la rive droite de la Seine, face au confluent du Loing. Elle se signale par son église inscrite, une église russe de 1939, et une cité ouvrière de l'ancienne usine Jeumont-Schneider, qui employa 1 200 personnes entre les deux guerres, 2 800 dans les années 1950 puis, passée à ABB en 1989, ferma finalement en 2006. Elle a une gare du Transilien, un collège public et deux lycées publics avec internat, un pont sur la Seine vers Thorigny, un aqueduc et une écluse en amont; ateliers de mécanique Mecagil Lebon (35 sal.) et Teste (25 sal.), cartonnages Sitco (25 sal.), supermarché Carrefour (40 sal.).

La forêt domaniale de Champagne occupe 511 ha; elle est au nord sur le plateau troué de nombreuses mares, le bois et le château de Graville à l'est. Le parc du château accueille un parcours «lémurien» dans les arbres et un centre équestre; site géologique sur le coteau de Seine au nord, espace naturel sensible des Basses Godernes sur 12 ha autour de l'étang dit des Libellules sur le méandre de la Seine. Le nom de Champagne a été complété en 1899; auparavant, la commune avait environ 500 hab.; l'ouverture de l'usine Schneider en 1903 l'a fait passer brusquement à 1 800 hab. en 1906, puis 3 300 en 1926; elle en avait 3 600 en 1954, 4 800 en 1962, puis sa croissance a ralenti (5 500 hab. en 1975, 6 100 en 1990), pour cesser apparemment entre 1999 et 2006.