Champtoceaux

2 400 hab. (Castrocelsiens), 1 554 ha, chef-lieu de canton du Maine-et-Loire dans l'arrondissement de Cholet, 48 km au NO de Cholet mais 28 km au NE de Nantes. Le coteau y domine la Loire de plus de 60 m; le site, du moins un peu à l'ouest du bourg actuel, fut celui d'un oppidum, puis d'un évêché au 6e siècle, plus tard d'une puissante citadelle; mais il ne reste que de maigres ruines de cette ville close oubliée, rasée en 1420: une vieille porte à deux puissantes tours; exposition et maquette en ville, où se trouve un musée des amis du vieux Champtoceaux; ancien moulin «pendu» en cours de rénovation.

Le bourg est assez actif, et offre la belle promenade du Champalud au-dessus de la Loire; il a un collège public, un établissement de vente par correspondance de produits diététiques et cosmétiques (Insudiet, 65 sal.), un transporteur (LTC, 35 sal.); installations thermiques H. Durand (25 sal.). Une association de promotion touristique avec Oudon propose un bateau de traversée et de croisière. La population communale remonte depuis le minimum de 1 100 hab. en 1962, et s'est accrue de 600 hab., un tiers, entre 1999 et 2009. Le village est le siège de la communauté de communes du canton de Champtoceaux, qui correspond bien au canton.

Le canton a 15 100 hab. (12 300 en 1999), 9 communes, 15 634 ha; il est limitrophe de la Loire-Atlantique, bordé au nord par la rive gauche du fleuve. Saint-Laurent-des-Autels a plus de 2 000 hab. Saint-Christophe-la-Couperie (770 Christoforiens, 829 ha dont 182 de bois), 4 km au sud de Saint-Laurent, partage avec elle la forêt de la Foucaudière et a une fabrique de meubles (Coiffard, 20 sal.); elle a gagné 310 hab. de 1999 à 209, soit +74% !

Saint-Sauveur-de-Landemont (870 Saint-Salvatoriens, 1 169 ha), 8 km au sud du chef-lieu, rassemble château de la Colaissière, petite vallée et grotte de l’Îlette, théâtre de verdure; elle a un négoce de matériel agricole (Cam, 20 sal.), et 200 hab. de plus qu'en 1999 (+30%). Landemont (1 660 Landemontais, 1 867 ha dont 116 de vignes), un peu plus au sud et également à la limite du département, a reçu plusieurs ateliers, notamment NNA (Nutréa, aliments du bétail, 35 sal.) et Tecabois (meubles et escaliers, 20 sal.); la commune a gagné 150 hab. de 1999 à 2009.

La Varenne (1 770 Varennais, 1 435 ha dont 195 de vignes), 5 km OSO de Champtoceaux, est juchée au-dessus du coteau de Loire; un château de 1860 entouré d’un beau parc trône sur le promontoire; meunerie Evelia (40 sal.), menuiserie (Aubert et Futsemberg, 30 sal.). La population communale a augmenté de 370 hab. entre 1999 et 2009, soit +26%. À l’est de Champtoceaux, Drain (1 920 Drainois, 1 905 ha dont 181 de vignes) et Liré sont également au-dessus du coteau méridional de Loire, mais celle-ci s’en est un peu éloignée, au droit d’Ancenis; maçonnerie Bouchereau (40 sal.); la commune avait 1 000 hab. en 1950; elle en a gagné 230 de 1999 à 2009.

Tout à l’est du canton, Bouzillé (1 490 1 300 Buzillacéens, 1 839 ha), 14 km à l’est du chef-lieu et à 9 km SE d’Ancenis, a gagné 190 hab. dans le même temps; elle est connue pour les châteaux de la Mauvoisinière (17e-1ee s.) et surtout de la Bourgonnière, une bâtisse de style Empire (début du 19e s.) sur une base datant de la renaissance, avec une chapelle fortifiée du 15e s. qui abrite une statue rare de Christ habillé, probablement rapportée d’Italie; matériel de manutention Riman (30 sal.). Son finage atteint la rive gauche de la Loire face à Anetz.