Chantilly

11 200 hab. (Cantiliens) dont 240 à part, 1 619 ha dont 1 172 de bois, chef-lieu de canton de l'Oise dans l'arrondissement de Senlis, 10 km à l'ouest de Senlis au bord de la vallée de la Nonette et au passage de la N 16 et de la voie ferrée; elle y a une station du RER D. Le territoire communal s'étend surtout en forêt de Chantilly et ne dépasse pas la N 16 à l'ouest, la commune de Gouvieux allant jusqu'au ras des habitations de Chantilly et incluant le domaine hippique des Aigles. Le nom de Chantilly viendrait d'un Romain Cantilinium.

La ville est sous la réputation de son superbe château, lancé au milieu du 16e siècle par Montmorency et embelli au 17e s. sous le Grand Condé, qui y fit de somptueuses fêtes; devenu prison en 1792, il fut restauré dans le style néorenaissance après 1870 seulement, et confié à l'Institut de France en 1897. On y admire sa pièce d'eau, un musée Condé et des collections, la grande cour d'honneur et les tours, le vaste parc, des jardins à l'anglaise et à la française et les grandes écuries, qui enferment un musée vivant du cheval. Le château de Chantilly est accompagné du Petit Château (16e s.), du château d'Enghien (19e s.), de la maison de Sylvie (17e s.) et d'un hameau du 18e s. Il est situé un peu à l'écart du centre-ville vers l'est, sur la rive gauche de la Nonette, dont le cours a été entièrement réaménagé en un système de canaux, le Grand Canal étant au nord le plus éloigné. L'hippodrome se situe entre le centre-ville et le château; il occupe 65 ha et il est spécialisé dans les courses de plat (galop), avec une grande piste de 2 400 m; 2 500 chevaux y sont à l'entraînement. L'ensemble des emplois de l'Institut de France, de la Société hippique et de la fondation Condé dépasse 250 personnes; le Musée vivant du cheval en emploie 20, la Société d'entraînement Hammond 30.

La ville dispose de collège, lycée général et lycée professionnel publics, un lycée professionnel privé, une clinique privée (75 lits) et un établissement de convalescence, une maison de retraite (résidence de la Forêt, 50 sal.); centre culturel avec musée municipal du patrimoine et de la dentelle, maisons anciennes du 18e s. et hospice de Condé (18e s.). Le travail de la dentelle, puis de la porcelaine, avaient assuré une notoriété à Chantilly, qui fut aussi une ville de garnison; mais ces spécialités ont disparu et Chantilly est entièrement tournée vers la résidence fortunée, le tourisme, l'hippisme et l'accueil de sociétés et de centres de formation qui cherchent une adresse prestigieuse; la principale entreprise est Hapy Chantilly (services informatiques, 300 sal.); centre d'appels PMC (35 sal.), librairie La Procure (25 sal.); supermarché Carrefour (50 sal.); distribution de gaz GDF-Suez (100 sal.), peinture Godot-Boilloz (35 sal.); travail temporaire Speed Intérim (55 sal.), nettoyage RM Services (20 sal.), publicité IDS Santé (20 sal.). La population de la commune était déjà de 6 000 hab. en 1946, 8 300 en 1962; elle est à peu près stable depuis 1975. Chantilly est le siège de la communauté de communes de l’Aire cantilienne (7 communes, 37 000 hab.). L’unité urbaine Insee est donnée pour 36 500 hab., l’aire urbaine est intégrée à celle de Paris.

Le canton a 36 900 hab. (35 100 en 1999), 6 communes, 6 769 ha; toutes les autres communes (Saint-Maximin, Gouvieux, Lamorlaye, Coye-la-Forêt) ont plus de 2 000 hab., sauf Apremont (760 Apremontois, 1 362 ha dont 975 de bois), plus isolée à 7 km au NE de Chantilly et qui occupe une clairière dans la forêt; le village fut au 19e s. un centre de confection de boutons; il a un terrain de golf avec restaurant Apremont (30 sal.), et un centre de polo sur 135 ha à la ferme d'Apremont. La population de la commune a diminué de 80 hab. entre 1999 et 2008.

La forêt de Chantilly au sens large s'étend sur 10 300 ha et se divise en plusieurs massifs, notamment dans le canton de Senlis; elle était jadis répartie entre de nombreux propriétaires, la famille de Montmorency étant de loin le plus grand; elle fut confisquée par Louis XIII et versée au domaine royal quand il fit exécuter Henri de Montmorency pour rébellion en 1632, puis passa ensuite aux Condé. Ce domaine de Chantilly, de 6 300 ha, est revenu en 1897 à l'Institut de France avec le château; il ne comprend donc pas la totalité du massif.