Chapareillan

2 200 hab. (Chapareillanais), 3 028 ha dont 1 368 de bois, commune du département de l'Isère dans le canton du Touvet, 13 km NNE du chef-lieu dans la plaine de l'Isère à l'ouverture de la cluse de Chambéry. Limitrophe du département de la Savoie, la commune participe activement au vignoble savoyard et se veut «station verte de vacances». Elle héberge aussi une grosse usine Tyco de connexions électriques pour automobiles (240 sal.) du groupe états-unien Connexelec; bétons Truchon (30 sal.). La compagnie Allibert y fournit des guides de randonnée, surtout de montagne (70 sal.). Le ban communal s'étend aussi en montagne dans la Chartreuse, où il atteint 1 933 m au mont Granier, empiétant ainsi sur la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse; le nouveau tunnel ferroviaire de la Transalpine à travers la Chartreuse (23 km) aura son extrémité orientale dans la commune. Le nom fut jadis Campania Riolentis, la plaine de Riolande. Chapareillan avait 2 500 hab. dans la première moitié du 19e s., 1 300 seulement dans les années 1960, et croît depuis; elle a gagné 300 hab. de 1999 à 2005.