Chapelle-Marx-Dormoy (La)

quartier du 18e arrondissement de Paris, au sud-est. Il est limité à l'est par la rue d'Aubervilliers, à l'ouest par les voies ferrées de la gare du Nord. Au sud, il atteint le boulevard de La Chapelle, au nord le rond-point de La Chapelle, les rues de Boucry et de l'Évangile de part et d'autre de la place Hébert. Il est en grande partie occupé par les faisceaux de voies ferrées de la gare de l'Est et de la Gare du Nord, élargis par de nombreux entrepôts et services annexes. Il est traversé du sud au nord par la rue Marx-Dormoy, suivie par la rue de La Chapelle, et d'ouest en est par la rue Ordener prolongée par la rue Riquet.

Entre la voie ferrée et la rue d'Aubervilliers, sur le flanc oriental, ont été aménagés les jardins d'Éole, ouverts en 2007 sur 4 ha; de l'autre côté des voies, un ancien grand entrepôt ferroviaire, la halle Pajol, est en voie de réaménagement pour des bureaux et services à la population. Au centre du quartier sont le marché de La Chapelle, la très ancienne et très simple petite église Saint-Denys-de-la-Chapelle qui date de 1204, et sa voisine dédiée à Jeanne-d'Arc, aux formes très lourdes et massives, construite entre 1930 et 1964.

Aux environs sont la clinique Alpha et, plus au nord, le collège public Daniel-Mayer (440 élèves), le lycée professionnel public Edmond-Rostand (200 élèves, maintenance, hygiène et nettoyage), le lycée catholique Charles-de-Foucauld (250 élèves et une centaine en classes professionnelles). Au sud-est est apparu en 2005 le théâtre du Grand Parquet. Au sud-ouest, le théâtre de la Reine-Blanche (200 places) est plus ancien; non loin sont le collège public Marx-Dormoy (600 élèves) et le centre d'enseignement juif Sinaï (école, collège et lycée). Le quarter est desservi par les stations de métro La Chapelle et Marx-Dormoy.

Le village de La Chapelle était sur la route de Paris à Saint-Denis; il tire son nom d'une ancienne chapelle qui était dédiée à sainte Geneviève, au 13e s. Il s'est organisé en village sous le nom de La Chapelle-Saint-Denys et fut nommé La Chapelle-Franciade en 1793. La population de la commune de La Chapelle-Saint-Denis fut de 1 500 hab. en 1821; elle est passée à 4 200 hab. en 1836, 14 400 en 1846, 33 400 en 1856. Puis la commune a été incorporée à Paris lors de l'extension de 1859.

La rue de La Chapelle est une portion de l'ancienne route de Saint-Denis dite route Royale n°1, située entre la rue Ordener et le boulevard Ney, sur 890 m. L'avenue de la Porte de la Chapelle la prolonge au nord sur 350 m. Boulevard Ney, entre les deux précédentes, la station de métro Porte-de-la-Chapelle est le terminus de la ligne 12 depuis 1912, mais des travaux de prolongement de la ligne vers le nord sont en cours. Le boulevard de La Chapelle est une portion des boulevards de l'enceinte d'octroi des Fermiers généraux, à la limite sud du quartier; il court sur 1 100 m et a 42 m de large; il est continué à l'ouest par le boulevard de Rochechouart, à l'est par le boulevard de La Villette.

Il existe aussi une cité de La Chapelle, impasse donnant sur la rue Marx-Dormoy dans le quartier. Une impasse de La Chapelle est dans le quartier Goutte-d'Or-Château-Rouge, avec l'église Saint-Bernard-de-La-Chapelle, ce quartier ayant fait partie de la commune de La Chapelle-Saint-Denis. Le stade de La Chapelle est dans le quartier voisin Charles-Hermite-Évangile. La station de métro La Chapelle, aérienne, est sur la ligne 2, au croisement de la rue Saint-Denis et du boulevard de La Chapelle, depuis 1903; un couloir la relie à la gare du Nord depuis 1993. Une courte avenue de la Chapelle, en impasse dans le 17e arrondissement, n'a en revanche rien à voir avec l'ancienne commune: elle tire son nom d'une chapelle du quartier des Ternes.

La rue Marx-Dormoy est une ancienne section de la rue de La Chapelle qui porte depuis 1945 le nom d'un homme politique socialiste, né en 1888, qui fut maire de Montluçon, président du Conseil général de l'Allier, député et ministre de l'Intérieur du Front Populaire et qui s'est distingué dans la lutte contre le fascisme; il a été assassiné en 1941 par d'anciens membres de la Cagoule. Marx était son prénom, donné par un père qui était lui-même un militant socialiste. La station de métro Marx-Dormoy est sur la ligne 12, sur la place Paul-Éluard, au carrefour des rues Marx-Dormoy, de La Chapelle, Torcy, Ordener et Riquet; elle s'est appelée Torcy en 1916 et a changé de nom en 1946.