Château-Salins

2 720 hab. (Castel-Salinois) dont 220 à part, 1 076 ha, sous-préfecture de la Moselle, 44 km au SE de Metz, sur la rive droite de la Petite Seille; le nom vient du château disparu et des salines anciennes, exploitées dès 1330. La petite ville a un hôpital (25 lits), un collège et un lycée publics, un lycée agricole de 260 élèves. La seule industrie est la laiterie du groupe Senoble (260 sal.), qui fabrique 90 000 t de desserts lactés par an; boulangerie About (20 sal.); constructions GF (35 sal.), supermarché Match (50 sal.). La commune a absorbé Coutures en 1975, à l’ouest (140 hab.); mais sa population n’a pas beaucoup changé en deux siècles; si la population totale a baissé de 110 hab. entre 1999 à 200!8, c'est par réévaluation d e a population comptée à part. Le maire est Gaëtan Benimeddourene, UMP. L’arrondissement a 29 800 hab. (28 500 en 1999), 5 cantons, 128 communes, 97 435 ha.

Le canton a 6 600 hab., 31 communes, 22 555 ha dont 4 169 de bois. Il est limitrophe de la Meurthe-et-Moselle et s’étend du SO au NE. La Seille le limite au sud et à l’ouest, tandis que la Petite Seille lui sert d’axe; les deux confluent à Salonnes (180 hab., 1 269 ha dont 300 de bois), 4 km au sud du chef-lieu, dont le territoire monte au sud vers la forêt de Bézange et qui contient, au sud de la Seille, le territoire de l'ancien village de Burthecourt. Le bassin de la Petite Seille s’évase entre les hauteurs qui dominent Château-Salins au nord et qui portent la forêt d’Amelécourt, et celles d’entre Seille et Petite Seille, qui portent la forêt domaniale de Bride. Ces dernières, avec les communes du sud-est du canton, sont dans le parc régional de Lorraine. Château-Voué (120 hab., 747 ha), 10 km ENE du chef-lieu, Dürkastel durant la période allemande, conserve quelques ruines de son château seigneurial (13e s.); Wuisse (65 hab., 1 456 ha dont 810 de bois), 2 km à l’est, a un étang de 17 ha et beaucoup de bois sur des reliefs qui dépassent 300 m.

Amelécourt (140 hab., 756 ha dont 440 de bois), juste au nord du chef-lieu, est au pied de la côte, dont le plateau porte la forêt domaniale d'Amelécourt et un parc de 5 éoliennes installées en 2008 (12,5 MW), exploité par l'espagnol Iberdrola; le finage atteint au sud la vallée de la Petite Seille où sont des étangs, et porte la cicatrice d'une ancienne voie ferrée. Un autre parc éolien, de 5 mâts (12,5 MW) a été installé par Nordex en 2008 à Fresnes-en-Saulnois (190 hab., 1 289 ha), 6 km ONO du chef-lieu, sur la trace rectiligne d'une ancienne voie romaine sud-nord dite chemin de la Reine, à l'est du finage. Grémecey (100 hab., 904 ha dont 443 de bois), 9 km OSO du chef-lieu, a une forêt domaniale qui déborde sur les communes voisines, notamment Chambrey (350 Chambreysiens, 1 439 ha dont 396 de bois) à l'est; les restes d'une villa gallo-romaine y ont été trouvés au Grand Sareu, à la limite des deux communes.