Châteaurenard

13 100 hab. (Châteaurenardais), 3 495 ha, chef-lieu de canton des Bouches-du-Rhône dans l'arrondissement d'Arles, 35 km au NNE d'Arles. Le vieux bourg est entouré d'une double ceinture de boulevards, dominé au nord par le pic Chabaud et les deux hautes tours de l'ancien château des 13e-15e s. sur la colline du Griffon, avec musée d'histoire locale et jardins; musée des outils agraires, marchés et tradition de défilés de charrettes décorées et fleuries. La nouvelle ville s'est développée au pied de la butte dans la plaine, irriguée par une série de canaux dont celui des Alpines. La ville a des arènes, un collège public et un privé, une école supérieure d'orchestre de chambre et une galerie d'art.

Elle a été dotée d'un marché-gare d'intérêt national, créé en 1957 sur 8 ha et qui traite 300 000 t/an de fruits et légumes; il emploie 20 salariés. Les principales entreprises sont l'imprimerie IPS (200 sal.), les conserves de légumes Soram Vitacroc (45 sal.), les éléments en béton Atrium (35 sal.); dans les commerces, supermarchés Super-U (50 sal.), Intermarché (50 sal.) et Champion (35 sal.), la Maison du Bon Café (80 sal.), les négoces de fruits et légumes Creno Impex (80 sal.), Idyl (45 sal.), la Bonpasienne (45 sal.) et France Primeurs (25 sal.); centre de tri du courrier de La Poste (40 sal.), discothèque Manadjer (40 sal.); réseaux et canalisations Ehtp (90 sal.); logistique et transports Sotradis (60 sal.), Marc Veray (50 sal.), Eureka (35 sal.), Gel Route (30 sal.), Serres et Pilaire (25 sal.), Nicolas Veray (25 sal.), location de grues Foselev (35 sal.).

La commune a d'abondantes cultures de légumes, des vergers et 53 ha de vignes. Elle eu 5 000 hab. en 1845, 7 400 en 1900, 9 000 en 1954. Sa population a stagné de 1970 à 1990 puis un peu augmenté à nouveau; elle serait de 14 200 hab. (sdc) selon les estimations de 2005. Le canton a 31 800 hab., 6 communes, 14 373 ha dont 1 536 de bois. Barbentane, Graveson et Rognonas à l'ouest, Noves à l'est, Eyragues au sud ont toutes plus de 2 000 hab.