Cherves-Richemont

2 500 hab. (Chervais) dont 75 à part, 3 794 ha dont 748 de bois, commune du département de la Charente dans le canton de Cognac-Nord, 5 km au NO de Cognac dans les Borderies, dominant à l'est la verte vallée de l'Antenne. C'est l'une des plus grandes communes viticoles du Cognaçais, avec 1 027 ha de vignes cultivés. Le château de Chanteloup y est un domaine viticole du cognac Martell; le château de Chesnel, au nord de Cherves, a sa distillerie; le Logis de Boussac, folie du 17e s., est devenu distillerie, chai et hôtellerie de la société de cognac Agrigest. Un Ireo (Institut rural d'éducation et d'orientation) a organisé un conservatoire du patrimoine viticole.

À l'est de la commune sont les carrières et les mares du site de Champblanc, où travaillent l'entreprise des Calcaires et diorites du Moulin Roc (CDMR, 60 sal.) et l’usine Placoplâtre (Saint-Gobain, 100 sal.); négoce de matériaux et transports Garandeau (45 sal.). La commune est le site principal et le siège de la famille Garandeau, spécialiste de carrières et de bétons, qui possède aussi la société CDMR et emploie en tout 550 personnes (chiffre d’affaires annuel de l'orde de 100 M€).

Jadis la commune se nommait Cherves; elle est devenue Cherves-de-Cognac en 1956 puis a pris son nom actuel en 1972 lorsqu’elle a fusionné avec Richemont (270 hab.), qui est au sud de Cherves et de l’autre côté de l’Antenne, rive droite, dans un beau site de méandres. Cherves a eu 2 400 hab. en 1901, puis moins de 1 600 en 1936; sa population a augmenté ensuite, jusqu’en 1982, avant de se tasser un peu; elle a diminué de 160 hab. entre 1999 et 2008