Chevagnes

720 hab., 4 978 ha dont 929 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Allier dans l'arrondissement de Moulins, 18 km ENE du chef-lieu. La bourgade est considérée comme le centre de la Sologne bourbonnaise. Elle avait 1 200 hab. en 1886; la chute s'est stabilisée depuis 1975. Son nom, jadis Cavanis et prononcé localement Chouagnes, viendrait des cabanes de forestiers du temps de la grande forêt de Lecenne. Le village conserve de belles maisons à colombage. Il est le siège de la communauté de communes du pays de Chevagnes en Sologne bourbonnaise (8 communes, 5 200 hab.).

Le canton, dans la Sologne bourbonnaise, a 7 000 hab. (6 700 en 1999), 10 communes, 38 509 ha dont 5 143 de bois. Riche de bois et d'étangs, il est traversé du sud au nord par l'Acolin, il est limitrophe du département de la Nièvre et sa limite orientale suit la rive gauche de la Loire face à Bourbon-Lancy. Beaulon (1 600 hab., 6 398 ha), 11 km à l'est de Chevagnes, où passe le canal latéral à la Loire et où travaille la métallerie Chollet (40 sal.) et les installations électriques Cemhef (20 sal.), offre un musée rural de la Sologne bourbonnaise et des maisons à pans de bois. À 7 km au NE de Chevagnes, Paray-le-Frésil (440 hab., 3 730 ha dont 974 de bois) conserve le château de briques (classé) des 17e-18e s. qui fut au centre du domaine agricole de Destutt de Tracy, rénovateur de la Sologne.

Victor Destutt de Tracy

né en 1781 et mort en 1864, était le fils du comte Antoine Destutt de Tracy, économiste, linguiste et philosophe de renom (1754-1836), député sous la Révolution, sénateur d'Empire et pair pendant la Restauration, académicien, compagnon de Cabanis, «idéologue» et qui fut le premier à utiliser le mot idéologie en 1796. Héritant en 1836 d'un domaine de 3 000 ha de landes en Sologne bourbonnaise, Victor sut le faire drainer, planter des arbres, chauler les terres, cultiver des blés; les moines de Sept-Fons contribuèrent ensuite à la diffusion de ces méthodes nouvelles en Bourbonnais. Victor Destutt de Tracy fut aussi plusieurs fois ministre. Le nom des Destutt est d'origine écossaise lointaine.

À l'ouest du canton, à 6 km de Chevagnes dans la commune de Lusigny (1 600 hab., 4 455 ha dont 673 de bois), château de Pommay, en briques roses et noires, du début du 17e s.; mécanique Chandioux (20 sal.); la commune a gagné 120 hab. de 1999 à 2008. À Chézy (210 hab., 3 653 ha dont 890 de bois) juste au nord de Lusigny, le domaine des Louteaux élève des lamas et vigognes des Andes; collecte de déchets Coved (30 sal.). Tout au sud du canton, Thiel-sur-Acolin (990 hab., 5 771 ha dont 425 de bois) bénéficie de la voie ferrée de Moulins à Digoin et de la N 1079 (E 62); deux petites métalleries de 40 sal. (Lamartine) et 20 sal. (Jouanin-Marchand), étangs et châteaux. La commune a gagné 50 hab. entre 1999 et 2008.