Cinq-Mars-la-Pile

3 260 hab. (Cinq-Marsiens), 2 011 ha, commune d'Indre-et-Loire dans le canton de Langeais, 6 km ENE de Langeais, sur la rive droite de la Loire face à son confluent avec le Cher. L'ancien nom fut Saint-Médard, altéré en Saint-Mars puis en Cinq-Mars à partir de 1595. «La pile» est un haut monument du 2e siècle de section carrée, en briques avec décors, de 30 m de haut et 4,4 m de large, interprétée aujourd'hui comme un mausolée, qui inspira un jour Rabelais: la jument de Grandgousier «avoit la queue horrible, car elle estoit, poy plus poy moins, grosse comme la pile Sainct Mars, auprès de Langès, et aussi quarrée…» (Gargantua, chap. 16). La commune a eu des vignes, où fut créé le cépage grolleau; mais il ne reste guère que 17 ha de vignes. Elle a également de nombreuses caves et troglodytes, ainsi qu'une grotte naturelle (la Farinière), des restes d'un château féodal à deux tours rondes (11e-12e s.) et douves, avec un beau parc aménagé en labyrinthe. Le château fut rasé après la condamnation du marquis Ruzé d'Effiat qui en était le titulaire, avait pris le nom du lieu et comploté contre son protecteur Louis XIII; Alfred de Vigny en fit un roman en 1826 (Cinq-Mars). Paul-Louis Courier passa son enfance à Cinq-Mars dans la propriété familiale.

La commune abrite un élément de la base aérienne 705, comprenant un centre de détection et de contrôle des trafics aériens du quart nord-ouest de la France, employant 300 personnes; l'armée de l'Air avait juste au-dessous de vastes entrepôts souterrains aménagés dans les anciennes carrières et champignonnières du tuffeau, sur 17 km de galeries, mais le site a été fermé en 2010. La ville a une gare et quelques ateliers dont une fabrique de cartouches thermostatiques Vernet (20 sal.) et un découpage Cotodec (20 sal.); sablières et matériaux de construction Bonna-Sabla (80 sal.), travaux publics Malataverne (45 sal.) et TPPL (35 sal.); supermarché Leader Price (20 sal.). La commune a eu 2 000 hab. en 1881, 1 600 en 1936, puis sa population a augmenté, surtout après 1980, dont 470 de 1999 à 2008. La commune est membre de la communauté Touraine Nord-Ouest et a créé un agréable site http://www.cinq-mars-la-pile.fr/ dont la rubrique «La Commune» est particulièrement riche sur l'histoire, la géographie et les sites.