Clairac

2 700 hab. dont 270 à part, 3 378 ha, bourgade du Lot-et-Garonne à 40 km NO d'Agen sur la rive droite du Lot, dans le canton de Tonneins, 10 km au SE du chef-lieu. Clairac fut le lieu de la première introduction du tabac par Nicot en 1620, du séchage des prunes au soleil (17e s., par une abbaye bénédictine), puis de la prune d'ente; elle fut une ville huguenote et marchande prospère au 17e s. La prune et le tabac restent ses spécialités, avec les légumes (coopérative). On y flatte l'accueil touristique: artisanat d'art, musée ethnographique, musée de poupées anciennes, musée de trains miniatures et parc d'attractions de l'abbaye, avec musée d'automates retraçant la vie monastique médiévale (70 000 visiteurs par an). La bourgade a aussi une institution pour enfants, un lycée professionnel public, une maison de retraite, un établissement pour handicapés mentaux (esat de Castille, ALGEEI, 40 sal.).

Clairac est le centre de la communauté de communes de la Basse Vallée du Lot (7 communes, 4 900 hab.) et le siège de la grosse coopérative Terres du Sud (11 000 adhérents, 1 100 salariés), qui rayonne sur les départements de la Dordogne, de la Gironde et surtout du Lot-et-Garonne (céréales, produits animaux, agrifournitures), et emploie 80 personnes sur place; jardinerie Carré Vert (150 sal.), négoce agricole Delta Sud (30 sal.), fabrique de matériel agricole Barre (25 sal.). Sa population se maintenait depuis les années 1920; elle avait dépassé 5 000 hab. au début du 19e siècle et en avait encore 2 900 en 1900 (sdc).