Colle-sur-Loup (La)

6 800 hab. (Collois), 982 ha dont 200 de bois, commune des Alpes-Maritimes dans le canton de Cagnes-sur-Mer-Ouest, 7 km au NO de Cagnes. Le Loup fixe la limite occidentale de la commune, dont le territoire se divise entre des reliefs encore vides au nord et à l’ouest, et un bas plateau très urbanisé. La vallée encaissée du Loup fixe la limite méridionale de la commune, ainsi que sa limite occidentale avec l’aide du vallon affluent du Claret; elle a attiré des sports d’eaux vives et quelques campings, le parc de loisirs du pont de Pierre et le parc départemental des Rives du Loup. La commune, longtemps nommée Lacolle, puis La Colle, a ajouté sur-Loup en 1926; sa population s’est tenue longtemps autour de 1 400 habitants, puis s’est mise à croître après 1950, passant à 2 000 en 1962, 4 000 en 1978. Elle a gagné 840 hab. de 1999 à 2007 et dépasse donc les 7 500 hab. On y voit une ancienne abbaye devenue château du Canadel près du centre, le château du Gaudelet (16e s.) à Montfort un peu au sud, plusieurs chapelles. Elle est dotée d’un collège public et accueille un centre Leclerc (120 sal.), l’hôtellerie Le Mas d’Artigny (80 sal.), un village des antiquaires, un village de vacances sur le plateau de Montmeuille au sud-ouest; fête des Métiers d’antan.