Colonel-Fabien (place du)

place en étoile à la limite des 10e et 19e arrondissements sur l'ancienne enceinte des Fermiers généraux, où étaient les barrières de la Boyauderie et du Combat. Elle est traversée par le boulevard de La Villette et assure la convergence des rues Louis-Blanc, de la Grange-aux-Belles, de Meaux et des avenues Claude-Vellefaux et Mathurin-Moreau. Ancienne place du Combat (où étaient organisés des combats d'animaux entre 1778 et 1850), elle a été nommée en 1945 du nom de clandestinité du résistant Pierre Georges (1919-1944), communiste, animateur de maquis FTP, qui prit part à la Libération de Paris et fut tué par l'explosion d'une mine en Alsace. Elle est bordée par l'espace Oscar-Niemeyer (v. Bas-Belleville). La station de métro Colonel-Fabien de la ligne 2 est sur la place et se nommait Combat avant 1945.