Corbières (les)

vaste ensemble de reliefs en terrains calcaires plissés et cassés à l'avant des Pyrénées, dans le département de l'Aude. Elles vont des Prépyrénées au couloir de Carcassonne qu'elles dominent par le pli anticlinal de l'Alaric, et sont principalement drainées par le bassin de l'Orbieu; toutefois la partie sud-ouest relève du haut bassin de l'Agly. Leur relief s'élève vers les Pyrénées, atteignant 917 m au pic de Fraysse au-dessus de Tuchan; le sommet le plus élevé est le pic de Bugarach (1 230 m), mais il c'est un crêt issu d'un chevauchement des plis prépyrénéens et il ne fait donc pas partie géologiquement des Corbières elles-mêmes. Elles offrent de nombreux sites de corniches calcaires, de gorges, de pitons sur lesquels se sont accrochées des forteresses médiévales. Les petites plaines à sols argilo-calcaires et les bas des versants portent des vignes, souvent de qualité. Au centre-sud du massif apparaissent les terrains cristallins du petit massif de Mouthoumet.

L'ensemble se considère comme le fief des traditions «cathares», bien que celles-ci aient totalement disparu depuis de nombreux siècles, et utilise à fond ce «concept» publicitaire. Aucune ville n'a pu s'affirmer dans les Corbières: tous les services urbains sont extérieurs. La beauté des paysages et la qualité de certains vignobles attirent des investisseurs français et étrangers et le nombre de résidences secondaires a beaucoup augmenté récemment; mais les Corbières sont d'autant plus loin d'avoir le succès d'un Luberon que ses villages offrent une certaine résistance à ces investissements. Plusieurs portent le nom de Corbières, dont l'origine est inconnue mais a probablement un rapport avec l'idée de rocher (car).

La communauté de communes des Hautes-Corbières correspond au canton de Tuchan plus la commune voisine de Palairac (9 communes, 1 900 hab.) et siège à Tuchan; celle des Corbières en Méditerranée (10 communes, 19 500 hab.) a son siège à Sigean. L'AOC viticole corbières a été fixée en 1985 et porte sur 87 communes de l'Aude, 23 000 ha et 600 000 hl; les vins sont à dominante de carignan, avec grenache, syrah, mourvèdre et cinsault pour les rouges; bourboulenc, maccabeu et grenache blanc pour les blancs, très minoritaires (moins de 90%). Certaines communes bénéficient d'une appellation communale particulière. Les caves coopératives continuent à tenir une place majeure.