Cormelles-le-Royal

4 500 hab. (Cormellois), 348 ha, commune du Calvados dans le canton de Caen-10, juste au sud de la ville; elle eut jadis un privilège royal d'exemption de taxes en échange de l'engagement de ses habitants à défendre l'entrée méridionale de Caen lorsque le roi y séjournait; c'est ce qui lui vaut le complément de son nom, qui cependant n'est devenu officiel qu'en 1969. C'est aujourd'hui surtout une banlieue ouvrière, avec 3 zones d'activités. Si elle a souffert de la fermeture de l'usine Moulinex qui avait 1 400 salariés, elle est dominée par la présence de la grande usine du groupe PSA que Citroën avait implantée au début des années 1960 et qui emploie 2 700 personnes pour la production de pièces de «liaison au sol» pour les voitures du groupe (bras avant et arrière, disques de freins, etc.).

D’autres ateliers complètent l’activité, notamment dans le bâtiment comme les installations électriques Masselin (groupe Vinci, 180 sal.) et SREM (25 sal.), génie thermiques Larcher (55 sal.), les peintures et isolation Xavier Laîné (130 sal.); agencement de magasins Technomag (60 sal.) et Actuel Pharm (20 sal.); entreposage Letna (25 sal.); transports Transcval (40 sal.) et Mory (50 sal.) et TNT (20 sal.). Cormelles abrite également la société de gardiennage Mondial Protection, qui déclare 580 salariés, le gardiennage Mag (25 sal.) et un atelier de confection (Joël Marie, 65 sal.); ingénieries Auxitec (30 sal.), Cergi (30 sal.); métallerie TCIN (30 sal.), brosses et pinceaux Manet (25 sal.), serrurerie MSC (20 sal.). L'ancien site Moulinex (21 ha) se partage entre un lotissement de pavillons et des entrepôts et des installations logistiques. La commune avait 300 hab. en 1911, 500 en 1931 puis est passée à 1 200 en 1955, 3 100 en 1975 et a crû jusqu’en 1990. Elle a diminué de 80 hab. entre 1999 et 2008.